Publiez votre offre dès 490€ Trouvez ici votre job franco-allemand de rêve

"J'ai pu faire de ma passion ma profession" Valérie, traductrice en Allemagne

J'ai pu faire de ma passion ma profession Valérie, traductrice en Allemagne

"Parcours franco-allemands" est une rubrique pour découvrir les visages et les impressions des Français, francophones, Allemands et germanophones qui ont choisi de poser leurs valises en France ou en Allemagne, temporairement ou pour toujours ! C'est aussi l'occasion de découvrir des villes et leurs régions sous un œil différent. Cette semaine, c'est avec Valérie, qu'Olivier s'est entretenu.

Qui es-tu en une phrase ?

Je m'appelle Valérie. Je suis traductrice trilingue et professeur de langues en freelance depuis plus de 20 ans, tout d'abord en Bavière, puis en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.



Pourquoi l'Allemagne

1. Pourquoi l'Allemagne ?

Comment as-tu appris à parler allemand ?

Au collège, je suis partie en 3ème pour une semaine. Avec mon bac L, j'avais des bases d'allemand (1ère langue étrangère) avant de partir, mais en arrivant en Bavière, je n'ai absolument rien compris !

J'ai appris sur le tas : mon dictionnaire est devenu mon meilleur ami pour plusieurs mois. Cela n'a pas toujours été évident, mais je parle maintenant sans accent.

Qu'est-ce qui t'a attiré en Allemagne ?

J'avais mon bac en poche depuis deux semaines et envie de voyager... et surtout pas envie d'une fac française. J'ai trouvé une famille d'accueil, j'ai fait ma valise et quatre semaines plus tard, je découvrais la culture allemande.

Quels conseils donnerais-tu à un(e) Français(e) pour prendre la bonne décision avant de partir ?

Je suis partie sans aucune préparation. Je dis toujours que j'ai eu énormément de chance... Sans aucune connaissance de la culture allemande, avec quelques notions (mais pas plus), sans connaître personne, mais ça a fonctionné.

Aujourd'hui, je conseillerais à chacun de se renseigner sur les moeurs allemands, la nourriture de la région qui peut être vraiment différente, mais quand même excellente, les horaires de travail et, si nécessaire, le cursus scolaire du Land où on veut aller.

J'essayerais de prendre contact avec des expatriés qui vivent sur place par le biais des plateformes pro comme LinkedIn ou Xing, il existe aussi des associations franco-allemandes (Deutsch-Französische Vereine & Gesellschaften in Deutschland) dans beaucoup de villes. Elles s'occupent des échanges culturels entre France et Allemagne.



Le parcours en tant que candidat en Allemagne

2. Le parcours en tant que candidat en Allemagne

Comment as-tu trouvé un stage / emploi en Allemagne ?

Après six mois en tant que jeune fille au pair, j'ai suivi une formation professionnelle de deux ans comme agent commercial (commerce en gros) chez Baur Versand (Groupe OTTO Versand), puis j'ai travaillé en tant qu'assistante pour des entreprises internationales cherchant à s'établir en France.

Très vite, j'ai ouvert mon bureau de traduction et de cours de français. Depuis, je suis régulièrement des formations plus ou moins longues. Les deux dernières en date : une licence en communication plurilingue et un master en traduction (Université TH Cologne).

Quels conseils donnerais-tu à un(e) candidat(e) cherchant un stage ou un emploi depuis la France ?

Avant de chercher un emploi, il faut bien se renseigner sur les différences qui existent concernant la forme d'un CV, les renseignements attendus, le déroulement d'un entretien.

Les sites intéressants peuvent être p.ex. LinkedIn, Bundesagentur für Arbeit, Connexion-Emploi ou encore Business France.

As-tu remarqué des particularités pour réaliser un CV en allemand ?

Un CV allemand est plus détaillé qu'un CV français. Une mise en page claire et concise est impérative. Il faut retracer son cursus scolaire, sa formation professionnelle et les langues parlées.

Je conseillerais également de prendre son temps pour rédiger sa lettre de motivation en allemand en faisant bien attention aux conventions allemandes.

As-tu remarqué des différences dans le processus de recrutement ?

Avant la pandémie, les entretiens étaient plutôt "classiques", sur place. Depuis l'apparition du COVID-19, tous mes entretiens se sont déroulés en ligne, avec jusqu'à trois personnes de l'entreprise dès la première conférence. Dans le domaine de la traduction, les tests sont courants.

J'ai postulé pour des grandes entreprises comme pour des PMEs familiales allemandes.

As-tu remarqué des particularités dans le contrat de travail en Allemagne ?

Travaillant en freelance, il m'est difficile voire impossible de répondre pertinament à cette question. Mais le travail à 35 heures par semaine n'est pas la règle en Allemagne !



Le déroulement de la vie professionnelle en Allemagne

3. Le déroulement de la vie professionnelle en Allemagne

Dans quels secteurs possèdes-tu de l'expérience ?

J'ai suivi une formation professionnelle dans le commerce en gros (Groupe OTTO Versand), puis j'ai travaillé dans une entreprise de cordage. La troisième vendait des meubles.

Depuis, je travaille à mon compte pour différents clients ayant besoin d'une traductrice dans des domaines très différents, comme p.ex. la fabrication du verre (cosmétique), les fournisseurs automobiles ou le benchmark dans le monde hospitalier.

Quel est ton métier actuel et quelles sont les compétences clefs pour exercer ton métier en Allemagne ?

Je suis traductrice trilingue (espagnol - allemand - français) et professeur de langues. La maîtrise des langues et de la grammaire est bien entendu indispensable. Et puis, voir mes élèves progresser de semaine en semaine me motive tous les jours depuis des années.

Est-il nécessaire de posséder une formation particulière en Allemagne ou est-ce que tes diplômes français ont suffi ?

Il faut se renseigner au préalable. Mes diplômes ont tous été reconnus en Allemagne, sans aucun problème car nous sommes en Europe.

Peux-tu nous décrire une journée type au travail ?

En cette période de pandémie, je passe mes journées devant mon ordinateur, soit pour traduire, soit pour donner des cours en ligne. J'effectue également beaucoup de tâches administratives, l'acquisition de nouveaux clients, actualiser mon site internet ou préparer des séminaires interculturels etc.

Qu'est-ce qui est passionnant dans ton job et quels sont les défis que tu rencontres ?

Mon travail me permet de découvrir beaucoup de domaines différents, des gens intéressants et de "nouvelles" entreprises. En temps normal, je passe aussi beaucoup de temps en voiture si j'ai des rendez-vous chez plusieurs clients. C'est rarement monotone et j'adore ça.

As-tu évolué par rapport à ton métier d'origine ?

Je suis des formations tous les ans.

L'accent français aide-t-il à briser la glace ?

Les Allemands trouvent l'accent français si agréable et mélodieux ! N'en ayant pas, ils me disent que c'est dommage, car c'est tellement mélodieux.

Quels conseils donnerais-tu aux candidat(e)s qui nous lisent pour réussir dans leur prise de poste et leur job en Allemagne ?

En Allemagne, on cherche à travailler ensemble, on discute avant de prendre quelconque décision, on écoute et on estime les experts dont l'avis est important.

Possèdes-tu un parcours entrepreneurial en Allemagne ?

Je travaille en freelance depuis plus de 20 ans. Un CDD en tant que traducteur est chose rare. La création de mon entreprise s'imposait à moi.

Au début, j'ai rencontré des difficultés au niveau de la comptabilité et des déclarations et lois fiscales - et oui, je suis linguiste ! Mais un expert comptable m'a bien conseillé.

La Chambre de Commerce et d'Industrie allemande (IHK) de ma ville a également des conseillers bienveillants et engagés.

Complète cette phrase : le plus dur en Allemagne c'est ...

... qu'une règle est une règle à laquelle il ne faut pas faire entorse, même si c'est absurde.

Complète cette phrase : le plus génial en Allemagne c'est ...

... la culture allemande et l'ouverture d'esprit de la majorité des Allemands.

Ton expression allemande préférée ?

Impossible de choisir ! Einen Piepmatz haben, die Löffel spitzen, die Feuerprobe bestehen oder auch ich bin angekommen...

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ta vie ici ?

J'ai pu faire de ma passion ma profession.

Ce qui t'étonnera toujours ou qui te surprend le plus ?

L'engouement des Allemands pour le carnaval.



L'intégration en tant que Français en Allemagne

4. L'intégration en tant que Français en Allemagne

L'importance de la langue pour vivre en Allemagne : la maîtrise de la langue allemande est-elle importante pour s'intégrer ? Quels conseils donnerais-tu pour apprendre l'allemand ou rafraîchir la langue ?

Oui, c'est important, même si énormément d'Allemands parlent bien anglais. Pour apprendre l'allemand (vite / bien), il faut essayer de ne pas rester entre Français, de rencontrer des Allemands et de lire en allemand. La radio ou les informations télévisées m'ont aussi fait progresser.

Ou alors, vous me contactez et je vous préparerai à votre séjour dans ce pays passionnant !

Quelles sont les particularités en Allemagne ? En particulier dans la ville où tu vis ?

Au cours des années, trouver un logement est devenu de plus en plus difficile. Mais cela dépend souvent de la région, de la taille de la ville, si on veut habiter en centre ville etc.

Maîtrisant la langue, je n'ai pas rencontré de problèmes particuliers car je peux lire les formulaires, demander des renseignements supplémentaires ou de l'aide si nécessaire.

Quels conseils donnerais-tu à un(e) nouvel(le) arrivant(e) français(e) souhaitant vivre en Allemagne pour s'intégrer au mieux dans la ville dans laquelle tu résides ?

Sortir ! Essayer de rencontrer du monde, s'intéresser aux choses autour de soi et ne pas tout le temps avoir en tête qu'en France, c'est mieux. Certes, c'est différent, mais des trucs bizarres, il y en a des deux côtés de la frontière !



L'avenir - rester sur place ou retourner en France

5. L'avenir : rester sur place ou retourner en France ?

Es-tu restée malgré tout "française” dans l'âme ?

Bien sûr, je craquerais toujours pour un éclair au café ou un "vrai" plateau de fromage.

Rencontres-tu un peu de nostalgie du pays et comment fais-tu pour la compenser ?

Pas du tout. Je me suis toujours sentie "chez moi" en Allemagne.

Retrouvez Valérie sur LinkedIn.