*** COVID-19: notre équipe se mobilise pour vous, candidats, entreprises et partenaires ***

Le site emploi franco-allemand

Le marché du travail en Allemagne : encore un eldorado pour des Français en recherche d'emploi ?

Le marché du travail en Allemagne : encore un eldorado pour des Français en recherche d'emploi ?

Fait marquant de ces dernières années, le solde migratoire s'est inversé en Allemagne. Une des principales raisons évoquées est celle du boom de l'emploi en Allemagne jusqu'à la crise du covid-19. La pénurie de main d'oeuvre qualifiée attire des immigrants des pays de l'Union européenne et hors U.E. touchés par le chômage.

Les Français en recherche d'emploi font-ils partie de cette vague ? Quelles difficultés peuvent-ils rencontrer sur le marché de l'emploi allemand en 2020 ?

Recruteur franco-allemand Jérôme Lecot

Pour répondre à nos questions, nous avons interviewé Jérôme Lecot, Directeur chez Eurojob-Consulting, cabinet de recrutement franco-allemand.

La crise actuelle du Covid-19 constitue-t-elle un moteur pour la recherche d'emploi en Allemagne ou la reconversion professionnelle ?

JL: Nous ne sommes pas encore au plus fort de la tempête, mais nous avons déjà été sollicités par de nombreux candidats qui connaissent des moments de remise en question personnelle. Il y a encore quelques mois, la recherche d'emploi et la reconversion était perçue comme une prise de risque, et donc un frein.

Actuellement, la zone de confort disparaît et beaucoup de salariés se retrouvent sous pression à leur poste après s’être retrouvés placés en chômage partiel, en télétravail du jour au lendemain, ou licenciés

Quand ils restent dans leur entreprise, l’incertitude quant à l’avenir de l’entreprise croît autour d’eux, les perspectives d’évolution s’amenuisent…certains candidats se retrouvent en quête de sens et ne s’identifient plus à leur activité.

Nous voyons également apparaître une nouvelle tendance : de plus en plus de candidats qualifiées souhaitent postuler dans des entreprises implantées localement, moins vulnérables aux crises, sur des secteurs plus solides, et non-délocalisables, ou des secteurs respectueux de l’environnement plus durables et des énergies renouvelables. Certains n’ont plus la crainte de perdre le statut “élitiste”lié à leur diplôme français. Ils souhaitent sortir des rang du conformisme en tentant de nouvelles expériences ou se dirigeant vers de nouveaux métiers vers l'Allemagne.

Quel est le profil de ces français qui veulent changer d'emploi ou se reconvertir en Allemagne?

Nous sommes souvent sollicités par des candidats français dont le profil peut paraître atypique au premier abord pour un employeur allemand : les entreprises méconnaissent les formations françaises. Ou bien le métier exercé jusqu'ici par celui qui envisage une expatriation se révèle très spécifique au marché français (exemple du juriste diplômé en France en Droit public, du professeur des écoles, etc.)

Ces candidats sont alors souvent désorientés et déçus par le manque de retour obtenu sur leur candidature ; bien souvent, les entreprises cherchent plus ou moins le clône du salarié précédemment titulaire du poste. Elles ne souhaitent pas prendre de risque en embauchant un candidat trop différent - une attitude contraire à celle fréquemment rencontrée sur le marché anglo-saxon plus grande flexible. À noter que les secteurs techniques de l'industrie sont également plus hermétiques que les startups aux nouveaux profils.

Les difficultés rencontrées par les Français sur le marché du travail les poussent-ils à tenter leur chance en Allemagne ?

Avec un taux de chômage de 8,5 % en France début 2020 contre 4,9% en Allemagne et la hausse à venir avec la crise liée au Covid-19, on peut s'attendre à ce que des chercheurs d'emploi tentent leur chance en Allemagne. La durée du chômage des "seniors" en Allemagne est également moins importante qu'en France.

L'optimisme étaot encore de mise sur le marché du travail pour les cadres en France. Il était devenu plus porteur en 2019 en France. Le restera-t-il en 2020 et 2021? L'expatriation vers l'Allemagne n'est plus forcément attractif car le marché national offre également des opportunités. Pour la catégorie socio-professionnelle des cadres, le taux de chômage est en effet de 4% en France.

L'Allemagne reste-t-elle marquée par la pénurie de main-d'œuvre qualifiée ?

L'emploi en Allemagne a pulvérisé toutes les perspectives. En 2019, le nombre d'actifs a dépassé plus de 45 millions de personnes... soit 500.000 de plus qu'en 2018. En atteignant la barre des 44 millions, l'Allemagne a dépassé un nouveau record dû à la croissance ferme des dernières années.

Avec un taux de chômage tombé à 5,3 % jusqu'en février dernier avant la crise du Covid-19, voire 2 à 3% dans les régions du sud de l'Allemagne (On parle de "plein emploi"), les entreprises se sont tournées vers de la main d'oeuvre étrangère. Les PME étaient jusqu'ici particulièrement optimistes. Le moral des dirigeants restera-t-il au beau fixe avecla crise du Covid-19 et les problèmes liés à l'export? Les professionnels les plus recherchés demeurent les ingénieurs, techniciens et tous les métiers liés à l'export dans l'espace franco-allemand.


Quelques conseils vidéo pourquoi il est intéressant de venir vivre et travailler en Allemagne


L'introduction du salaire minimum en Allemagne a-t-elle fait évoluer les salaires favorablement ?

Début 2015, l'Allemagne a introduit un salaire minimum à 8,50 euros et l'a augmenté à 9,35 euros brut de l'heure en 2020. Ceux sont plus 3,6 millions d'Allemands qui en ont bénéficié (contre 12% des salariés qui touchaient une rémunération de moins de 7 euros bruts de l'heure.) Et chez certains coiffeurs ou fleuristes des régions de l'Est.

Le marché du travail allemand laisse t-il la place à la précarité comme certains le dénoncent ?

L'introduction du salaire minimum a peut-être entrainé un aspect bénéfique. D'après l'IW, 128.000 minijobs (emplois à temps partiel rémunérés 450 euros par mois avec exonération de cotisation patronale d'assurance-maladie) ont disparu en 2018, tandis que 700.000 emplois réguliers ont été créés. Les secteurs du commerce de détail et de la gastronomie ont connu particulièrement une amélioration.

Attirer des Français en recherche d'emploi en Allemagne

La langue allemande peut-elle être un obstacle dans la recherche d'emploi ?

Le premier obstacle peut être effectivement le niveau de langue des candidats, notamment dans des domaines techniques où le vocabulaire est parfois difficile à maîtriser. Cependant des entreprises ont un tel manque de personnel qu'elles sont prêtes à financer des cours de langue et elles aident effectivement des candidats embauchés dans la recherche d'un logement.

Comment se préparer à l'expatriation en Allemagne ?

Le mot "expatriation" peut être considéré comme un grand mot. De nombreux Français vivant en Allemagne n'ont pas le sentiment de vivre dans un pays avec des différences culturelles majeures.

Les niveaux de salaire en Allemagne sont plus élevés qu'en France en salaire brut et certains candidats sous-estiment leurs prétentions salariales par manque d'information. Nous leur proposons gratuitement une estimation personnalisée de salaire en fonction de leur profil. La différence net/brut et les différences régionales doivent être prises en compte dans cette évaluation.

Autre difficulté qui peut être rencontrée : la préparation du dossier de candidature ainsi qu'aux entretiens en allemand. Un CV "à la française" pourrait étonner un recruteur allemand ou un Responsable des Ressources Humaines habitués à d'autres standards.

Il existe bien quelques spécificités concernant le CV allemand, la lettre de motivation et la préparation aux entretiens d'embauche. Nous proposons également un service de traduction et den coaching pour appuyer votre démarche de candidature.


Voici les conseils vidéo de nos experts concernant pour réussir sa reconversion professionnelle en Allemagne en 10 étapes