Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Minijob, intérim, stage : s'intégrer sur le marché du travail en Allemagne

Minijob, intérim, stage : s

Les raisons de s’expatrier en Allemagne ne manquent pas, et de nombreux Français et francophones souhaitent aujourd’hui profiter du marché du travail allemand. L’apprentissage intensif de la langue est donc la première étape d’une expatriation et d’une intégration sociale et professionnelle en Allemagne. Voici quelques passerelles permettant de s'intégrer progressivement dans le monde du travail en Allemagne avant de décrocher un emploi fixe.

Le Minijob à 450€ par mois en Allemagne

Ce type d'emploi est plafonné à 450 € par mois maximum. L'employeur verse également une cotisation de 30% de ce montant à la caisse qui gère les minijobs (Knappschaft-Bahn-See). Celle-ci comprend une cotisation maladie, retraite et d'imposition.

Cependant en cas de perte de cette activité, il n'est pas possible de toucher d'allocations chômage. Les droits aux vacances calculés au prorata et les allocations maternité restent exigibles. Les avis des experts divergent quant à cette forme d’emploi d’appoint très répandue en Allemagne : le Minijob constitue-t-il réellement un emploi de transition vers un emploi fixe et régulier ?

Plus d'informations (en allemand) concernant les 450-Euro-Job : Minijob - Informationen für Arbeitnehmer

Le travail en intérim en Allemagne (Zeitarbeit)

Après une légère baisse pour ce type d’emploi, on notait un rebond de l’intérim au premier trimestre de 2019 : 7 700 nouveaux postes d’intérimaires ont été créés pour un total de 800 000 intérimaires.

Pour ce type d’emploi, l'entreprise d'intérim (Zeitarbeitsfirma) met à disposition l'intérimaire (Zeitarbeitnehmer) avec lequel elle est liée contractuellement à une entreprise cliente (Entleiher). L'entreprise cliente est rémunérée sur une base horaire. Le salarié est soumis aux horaires et au pouvoir de direction de l'entreprise cliente.

L'avantage apporté par cette forme de travail pour toute personne maîtrisant suffisamment la langue allemande est d'acquérir de l'expérience professionnelle dans différentes entreprises clientes.

Les inconvénients souvent mis en avant sont d'être "déconsidéré" par des salariés réguliers des entreprises clientes et la difficulté de se construire un environnement social à travers des changements professionnels fréquents.

L'intérim en Allemagne est présent à tout niveau, autant industriel (gewerblicher Bereich) que commercial (kaufmännischer Bereich).

Trouver des postes en intérim en Allemagne

Les 3 "géants" de l'intérim également connus en France sont Manpower, Randstad et Adecco, mais il existe également bien d'autres entreprises d'intérim régionales.

Nous vous conseillons de déposer des candidatures même spontanées auprès d'un maximum d’entreprises d’intérim. En effet, chacune d’elles possède son carnet d'entreprises clientes, ce qui augmentera vos chances de trouver rapidement un emploi.

Le travail en intérim en Allemagne (Zeitarbeit)

Les règles particulières de l'intérim en Allemagne

Les règles concernant le temps de travail en intérim en Allemagne (Arbeitszeit) sont réglementées par les conventions collectives, et le salarié doit tenir un décompte de ses heures de travail (Arbeitszeitkonto).

Les règles de licenciement (Kündigungsfristen) sont relativement souples pour l'entreprise en début d'intérim.

La rémunération proposée est fixée par les conventions collectives (Eingruppierung) suivant les qualifications requises. D'autres éléments particuliers peuvent être ajoutés dans la fiche de salaire : frais de déplacements et de logements (Kostenerstattung für Fahrt- und Übernachtungskosten, Verpflegungsmehraufwand), etc.

Effectuer un stage en Allemagne

En Allemagne, les stages répondent à des besoins précis d'une entreprise et les tâches exercées par le stagiaire constituent une réelle valeur ajoutée pour l'employeur. En contrepartie, ces stages sont rémunérés et peuvent constituer un tremplin vers un poste fixe.

Les entreprises allemandes privilégient en règle générale des stages d'une durée d'au moins 3 mois. L'échelle de rémunération des stages varie d'environ 300 à 800 € par mois et dépend de la taille de l'entreprise et du coût de la vie suivant les villes. Cependant l'exercice d'un stage est souvent lié à la maîtrise de la langue allemande.

Les formes de stage en Allemagne peuvent être très variables : du stage obligatoire de formation (Pflichtpraktikum während des Studiums) au stage libre (Freiwilliges Praktikum). Le paiement de cotisations sociales dépend de son caractère obligatoire ou non.

Depuis sa création en 2015, le salaire minimum en Allemagne oblige les entreprises à rémunérer certains types de stage non obligatoires.

Plus d'informations sur le statut des stagiaires en Allemagne : faircompany.de

En savoir plus :