Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

La rémunération lors de la journée d’essai en Allemagne

La rémunération lors de la journée d’essai en Allemagne

En Allemagne, il est fréquent que les entreprises invitent les candidats à une journée d’essai avant de signer un contrat de travail. Au cours du processus de recrutement, il est d’ailleurs rare de demander si cette journée d’essai donne lieu à une rémunération ou non.

Pourtant, en Allemagne, cette journée n’est pas considérée comme une journée de travail. Par conséquent, contrairement à la Suisse, elle n’ouvre normalement droit à aucune rémunération mais seulement une "indemnisation", si l’entreprise le souhaite.

La journée d’essai représente cependant de nombreux avantages. L’employeur peut notamment avoir une meilleure idée de ce dont la candidate ou le candidat est capable au travail. Par ailleurs, dans le même temps, cela permet au futur employé de comprendre véritablement ce qui est attendu de lui et dans quel environnement il devra travailler. Avant d’accepter et de vous rendre à une journée d’essai en Allemagne, voici donc ce que à quoi vous devez être attentif en tant que candidat.

La différence entre période d’essai et journée d’essai en Allemagne

Pour bien comprendre le principe de la journée d’essai, il faut tout d’abord la distinguer de la période d’essai. Probearbeit et Probezeit sont deux termes proches mais qui ne recouvrent pas du tout la même réalité pour un candidat. Il s’agit en fait d’étapes différentes dans le processus de recrutement. Lors de la journée d’essai (Probearbeit), l’employeur et l’employé n’ont pas encore convenu d’un contrat de travail. Rien n’a été signé.

À l’inverse, la Probezeit correspond à une période après la signature du contrat. Cette période d’essai peut durer plusieurs mois, selon les règles en vigueur dans votre cas, avec la possibilité pour l’employeur ou pour l’employé de mettre fin à la relation de travail plus facilement.

La différence entre période d’essai et journée d’essai en Allemagne

Par conséquent, la Probearbeit est soumise à des règles différentes, car il s’agit seulement d’évaluer la possibilité d’établir une relation de travail, et non véritablement de tester vos compétences. Cet essai ne doit durer que quelques jours maximum (et ne peut dépasser la semaine). De plus, le candidat ne doit pas assumer seul des fonctions importantes – qui seraient normalement à la charge d’un employé rémunéré de l’entreprise. Vous ne pouvez donc pas être mis au poste de quelqu’un d’autre, en remplacement, par exemple.

Vous pouvez négocier une indemnisation en Allemagne !

Une entreprise allemande n’a pas le droit de rémunérer un candidat pour une journée d’essai. Même la notion de salaire minimum ne peut pas être utilisée. La raison en est simple : vous n’êtes pas encore là pour travailler concrètement, mais seulement pour une découverte de l’environnement de travail. Il n’y a donc pas de rémunération possible.

Toutefois, certaines entreprises sont prêtes à indemniser les candidats lors de cette journée. Elle peut notamment prendre en charge les frais de déplacement ou de repas que cela engendre pour vous – ce qui peut être très intéressant si vous devez vous déplacer depuis la France.

Le paiement de ces indemnités est une possibilité toujours offerte à l’employeur. Il faut cependant que vous lui demandiez au préalable un accord écrit de ce dédommagement, afin de préciser qu’il ne s’agit en aucun cas du paiement en échange d’une prestation, mais seulement d’un remboursement des frais avancés.

Ce que l'employeur allemand pourrait vous demander pendant une journée d’essai

Comme vous n’êtes pas rémunéré et qu’il ne s’agit pas d’une journée de travail, les tâches que vous devez accomplir doivent être assez modestes. L’employeur doit se limiter par exemple à des travaux que vous n’avez pas à faire seul. Cela permettra surtout à l’employeur de tester votre esprit d’équipe.

De plus, en tant qu’employé à l’essai, il est possible que l’on vous demande quelques tâches rapides, ou une version allégée d’un travail habituel au sein de cette entreprise. L’employeur peut même estimer intéressant de vous demander ce travail dans un temps limité, afin de comparer par la suite vos résultats avec ceux des autres candidats.

Tout cela est justifié par le fait que vous n’ayez pas de rémunération propre pour cette journée d’essai, mais aussi parce que vous n’êtes pas couvert par l’assurance professionnelle, ni déclaré auprès du centre des finances allemand. Par conséquent, en cas d’accident, vous ne serez couvert que par votre assurance de responsabilité civile si vous en avez une.

Ainsi, la journée d’essai est un excellent moyen pour l’employeur et pour le candidat de savoir si une relation de travail est possible et si elle sera fructueuse. Toutefois, il faut que cela se limite à une simple découverte du cadre de travail et ne doit en aucun cas donner lieu à du "travail déguisé", puisque cette journée n’est en aucun cas encadrée par une relation et un contrat de travail en propre et due forme.

Pour en savoir plus sur le travail en Allemagne :