Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Combien de temps dure un recrutement en Allemagne ?

9 décembre 2013

Aussitôt la candidature envoyée que l'attente commence. À quel moment peut-on s'attendre à une réponse ? À combien de reprises peut-on se renseigner sur ce qu'il en est du processus de recrutement ?

Les candidats éprouvent en permanence un sentiment mitigé. L'espoir d'acquérir un nouvel emploi passe vite à la peur d'un éventuel refus. Mais tout d'abord, nombreuses sont les personnes qui attendent inlassablement une réponse-et finissent par se creuser la tête: devrais-je téléphoner pour savoir ce qu'il en est ? Ou est-ce que mon impatience risque d'amoindrir mes chances ? Est-ce que cela sera interprété comme un désintérêt de ma part si à l'inverse je ne me manifeste pas ? Combien de temps dure un processus de recrutement au juste ?

« Entre une semaine et deux mois. C'est le laps de temps nécessaire pour la plupart des candidatures », dit le sociologue, Markus Promberger, spécialiste en matière d'emploi de l'Institut pour le marché de l'emploi et la recherche de l'emploi (IAB) de Nuremberg. Par exemple, concernant l'entreprise pharmaceutique Bayer Schering Pharma à Berlin, les candidats devraient prévoir deux mois. « S'il s'avère que le candidat ne correspond pas au poste, celui-ci obtient immédiatement une réponse négative ». Les candidats restants reçoivent de la part du service des ressources humaines une réponse dans le mois qui suit.

Le cabinet de conseil Kienbaum table également sur les mêmes délais. Après un laps de temps compris entre une semaine et demi et trois semaines, on obtient soit une invitation, une demande de patienter ou une réponse négative.

Pendant cette période, les aspirants devraient se maintenir à l'écart. Une demande du côté du candidat est considérée comme normale après environ quatre semaines. Le conseiller en ressources humaines, Drosten, voit cela d'un point de vue un peu différent : les candidats sont en droit d'effectuer une demande deux semaines seulement après avoir reçu la confirmation de bonne réception de la candidature.

Le spécialiste d'aide à la candidature et auteur d'ouvrage spécialisé, Christian Püttjer de Bredenbek, conseille lors des entretiens téléphoniques avec le personnel de ne pas trop en dire, car ces derniers supportent quotidiennement une surcharge de travail. « Environ dix jours après l'envoi de votre candidature, vous êtes en droit d'attirer aimablement l'attention sur votre cas », dit-il.

Le chercheur de l'Institut IAB, M. Promberger, insiste également sur le fait que les correspondants téléphoniques doivent faire preuve de tact pour savoir quel est le bon moment pour appeler. « Si vous remarquez que votre correspondant est débordé ou n'a pas le temps, demandez-lui à quel moment vous pouvez rappeler », préconise le sociologue. Pas toutes les entreprises agissent de manière exemplaire avec leurs candidats. Beaucoup confirment dans la semaine au minimum la bonne réception de la candidature. Par la suite, il peut s'écouler trois bonnes semaines jusqu'à l'entretien.

« Très souvent après le premier entretien en découle un second voir un troisième », dit Püttjer. C'est ainsi que des candidats qui se présentent chez Daimler-Chrysler pour un poste, par exemple, en tant qu'apprenti, doivent passer un processus de candidature à plusieurs étapes. « En l'espace d'une semaine après la fin de l'appel d'offres, les candidats obtiennent une réponse négative ou une invitation à passer un test online. Peu après suivent rapidement un entretien téléphonique et la participation au centre d'examen », dit Verena Müller de l'entreprise Daimler-Chrysler de Stuttgart.

En général, le conseiller en ressources humaines, Drosten, conseille les demandeurs d'emploi de se réserver plusieurs mois. « Les procédures de recrutement peuvent s'étaler sur quatre mois. Tout se simplifie après l'entretien. Cela dit en règle générale : « Plus la nouvelle tarde à venir, plus il est probable que la réponse soit négative »

Plus d'information sur la candidature en Allemagne :