Publiez votre offre dès 490€ Trouvez ici votre job franco-allemand de rêve

Top 10 des avantages sociaux à accorder aux salariés, employés et collaborateurs en Allemagne

Top 10 des avantages sociaux à accorder aux salariés, employés et collaborateurs en Allemagne

Un employeur français qui essaie d'attirer de nouveaux talents sur le marché du travail allemand ne peut pas toujours se permettre d'offrir de très hauts salaires ou des avantages trop coûteux. Il doit donc faire preuve de créativité pour se placer au niveau des employeurs allemands et fidéliser ses salariés souvent sollicités pour d'autres emplois dans un contexte de pénurie de candidats.



Recrutement franco-allemand Eurojob-Consulting



Ce qu'il faut savoir

Dans de nombreuses entreprises allemandes, il existe désormais des Compensation and Benefits Manager spécialement engagés pour offrir aux employés des prestations supplémentaires. Une stratégie de rémunération professionnelle doit promouvoir les objectifs de performance de l'entreprise ainsi que l'orientation vers la performance et la fidélisation des collaborateurs. Une motivation accrue conduit à de meilleurs résultats commerciaux.

Pour les collaborateurs comme pour les entreprises, de tels avantages en plus du salaire sont souvent plus attrayants qu'une augmentation de salaire. Il y a aussi plus de net que de brut. Une entreprise peut accorder 528 euros par an à un collaborateur. L'entreprise ne peut toutefois pas verser ce montant. Il est certainement judicieux de choisir les prestations supplémentaires que l'on devrait sinon financer à titre privé.

Si l'entreprise propose des offres peu attractives, il faut plutôt négocier dans le sens d'une augmentation de salaire. De nombreux salariés considèrent déjà comme allant de soi des avantages tels que des horaires de travail flexibles, une pension de retraite versée par l'entreprise (Betriebliche Altersvorsorge), même le fait que les chiens soient tolérés au bureau ou la possibilité de travailler à domicile.



Horaires de travail flexibles, autonomie, télétravail

1. Horaires de travail flexibles, autonomie, télétravail

Les salariés qui ont de jeunes enfants ont parfois besoin d'un peu plus de temps à la maison, le matin ou l'après-midi. Les candidats qui doivent faire de plus longs trajets entre la maison et le lieu de travail voudront pouvoir éviter la circulation de l'heure de pointe dans les transports en commun en Allemagne ou sur les autoroutes. D'autres, qui voudraient suivre des cours du soir, peuvent demander à quitter leur poste plus tôt qu'en France.

Comment allez-vous répondre aux besoins de candidats attractifs ?

Une des solutions peut être de jongler avec leurs horaires de travail, ce qui exige un examen attentif des fonctions, des postes et des tâches à effectuer.

La plupart des employeurs ont besoin que la majorité de leurs salariés soit disponible de 9 h à 17 h. Mais peut-être pourriez-vous vous assurer de couvrir vos activités clés durant ce laps de temps, tout en laissant certains employés commencer plus tôt et s'en aller avant 17 h, de même que certains pourraient arriver plus tard dans la matinée et rester plus longtemps en soirée ?

Salaires

Les salaires en Allemagne varient beaucoup selon les métiers et surtout selon les régions : il est donc important de proposer à la fois aux candidats des salaires en accord avec leur profil, leurs compétences et leur expérience mais aussi en accord avec le salaire moyen régional.

Si l'entreprise n'est pas en capacité d'offrir un salaire plus attractif que la moyenne du Land, il est important de compenser par des avantages supplémentaires. Globalement, les salaires sont plus élevés en Allemagne qu'en France, il est donc important de compenser les différences de salaires par d'autres avantages quand il y en a besoin.

Autonomie

Dans les plus petites entreprises, on a souvent moins de niveaux hiérarchiques, et cela séduit de nombreux candidats, car elle donne l'occasion aux employés de prendre part aux décisions qui influent directement sur le rendement d'une entreprise.

Pouvez-vous promettre les éléments d'autonomie suivants à vos nouveaux employés ?

Il s'agit de leur garantir moins de niveaux décisionnels, peu voire pas de microgestion, moins de remises en question et de renversement de décisions prises. Il faut également être capable de leur donner davantage de marge de manœuvre ainsi que de leur proposer des solutions de télétravail s'ils en ont besoin.

Télétravail, home office

Avec la crise du Covid, l'arrivée des ordinateurs portables, des téléphones intelligents et d'une batterie de gadgets, nous étions censés ne plus être confinés à nos bureaux. Mais cela ne s'est pas concrétisé au rythme attendu.

Notamment parce que les gestionnaires ne sont pas à l'aise pour superviser des employés qu'ils ne peuvent pas avoir à l'œil. Il peut donc s'avérer nécessaire de former les superviseurs sur la façon de gérer les télétravailleurs.

Il peut être également judicieux d'établir des directives et des politiques sur le télétravail. Ainsi, le personnel saura à quoi s'attendre en matière de travail à distance.


2. Crédits et programme d'achats d'action

L'Allemagne est plutôt traditionnelle dans ce domaine : les banques accordent volontiers des crédits à prix réduit ou proposent des programmes d'actions attrayants. Mais le secteur financier n'est pas le seul à offrir de tels avantages.

Bayer et IBM proposent également des programmes d'achat d'actions pour leurs collaborateurs. La Commerzbank a même encore des taux d'intérêt spéciaux pour les dépôts d'épargne.


3. Voiture, vélo, transports en commun et avion

L'un des avantages en entreprise les plus connus et appréciés est le véhicule de fonction. Chez BMW ou Audi, les employés peuvent acheter, financer ou prendre en leasing des véhicules à des conditions très avantageuses. Lorsque les employés de BMW ou un de leurs proches se marient, ils peuvent même emprunter une limousine de mariage.

Une alternative plus saine à la voiture est le vélo d'entreprise. Contrairement à la voiture de fonction, le vélo d'entreprise peut être utilisé à 100 % à des fins privées. Pour un vélo d'une valeur de 1000 euros, seuls dix euros sont imposables.

Une autre possibilité est l'utilisation du réseau de transports publics. Bien sûr, la Deutsche Bahn propose à ses employés des offres intéressantes, comme des trajets gratuits ou une NetzCard, qu'ils peuvent également utiliser pour leurs déplacements privés.

La Lufthansa propose des vols à prix réduit pour tous les employés, leur famille et leur partenaire.


4. Assurance maladie et Prévoyance retraite

Les employeurs proposent de plus en plus souvent une assurance maladie (Krankenversicherung) ou une prévoyance vieillesse (Altersvorsorge) propre à l'entreprise. Deutsche Bahn et Deloitte, par exemple, proposent leur propre prévoyance vieillesse et une assurance accidents de groupe.



Smartphone, tablette et ordinateur portable

5. Smartphone, tablette et ordinateur portable

Les allocations telles que les smartphones, les ordinateurs portables ou les tablettes sont également à la mode, qu'il s'agisse de téléphones portables d'entreprise, de leasing ou de subventions pour la facture. Mais dans ce cas, l'obligation morale d'être plus joignable le soir et le week-end est nettement plus élevée.

Si l'appareil reste la propriété de l'employeur, il n'y a pas d'impôts à payer. Toutefois, il est possible de l'utiliser sans restriction pendant son temps libre. Telekom offre également à ses employés des réductions sur ses propres produits, mais seuls 1080 euros par an sont exonérés d'impôts.


6. Bonus sur la carte de crédit

En tant que bonus, les collaborateurs peuvent recevoir au maximum 10.000 euros par an sous forme de versement sur une carte de crédit prépayée. Celle-ci doit être imposée une seule fois à un taux forfaitaire de 30 % et les charges sociales sont moins élevées. Deloitte, par exemple, distribue des cartes de crédit à ses propres collaborateurs.


7. Cadeaux et rabais

Pour les anniversaires, les jubilés ou les mariages, un employeur peut offrir à un employé trois fois par an un cadeau d'une valeur de 60 euros. Pour les anniversaires, HARIBO offre des congés spéciaux et des cadeaux. Une fois encore, l'entreprise n'a pas le droit de verser l'argent, mais faire acheter soi-même un cadeau via les cartes de crédit prépayées ne pose aucun problème. Cette forme d'avantages devient de plus en plus rare au fur et à mesure que la rotation du personnel augmente dans les entreprises.

Pour les entreprises très créatives, la publicité sur les plaques d'immatriculation est également une possibilité de donner quelques euros au collaborateur. Il suffit de donner à l'employé un autocollant avec le logo de la société ou une publicité pour la voiture voire la moto, et l'entreprise peut déjà lui verser 21 euros chaque mois.

Les réductions sur les produits de l'entreprise sont également très appréciées. Toutefois, le montant annuel exonéré d'impôt de 1080 euros ne doit pas être dépassé.



Boisson et nourriture

8. Boisson et nourriture

Chez HARIBO, il y a des repas à prix réduit dans le bistrot de l'entreprise.

Mais les petites entreprises n'ont souvent pas les moyens de se payer une cantine, c'est pourquoi les allocations de repas sont une méthode populaire et efficace pour donner un coup de pouce aux travailleurs. 93 euros par mois sous forme de chèques-repas sont autorisés, que ce soit pour le supermarché ou le restaurant.

Un réfrigérateur rempli dans la salle commune peut également faire une différence. L'eau, les boissons chaudes et les fruits frais proposés gratuitement sont toujours bien accueillis par les travailleurs. C'est bien plus agréable de travailler ainsi.


9. Formation continue ou crèche

Un employeur peut également investir dans des formations continues pour ses salariés et ne pas payer d'impôts pour eux, tant qu'il est clair que la formation est directement liée au travail. De nombreuses entreprises utilisent cette forme d'allocation.

Une entreprise peut proposer de verser à son collaborateur une subvention pour les frais de garde des enfants. Bayer et Deloitte, par exemple, ont même leur propre service familial.


10. Participation aux dépenses de santé

Les dépenses de santé constituent une mesure bénéfique pour l'entreprise comme pour le salarié. Si certains critères sont remplis, jusqu'à 500 euros par an peuvent être consacrés à la santé de l'employé. Les employés profitent ainsi de la salle de sport de l'entreprise, tandis que l'employeur évite les jours d'absence pour cause de maladie.

La gestion de la santé en entreprise se répand également à vue d'œil. C'est le cas par exemple à la Commerzbank. Chez Benteler, il existe des contrôles de santé préventifs, des offres de fitness et des journées de la santé. Adidas propose non seulement des programmes sportifs à ses employés, mais aussi un camp de sport d'une semaine à leurs enfants.


Les inconvénients

Mais tous ces avantages présentent aussi des inconvénients. Contrairement aux augmentations de salaire, les avantages ne se reflètent pas dans la fiche de paie. Un bon concept serait la compensation par une prévoyance vieillesse d'entreprise.

En outre, les avantages peuvent être résiliés à tout moment. Il faut bien garder cela à l'esprit lors de la négociation du salaire et des avantages.

En savoir plus :