Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

La veille : la clef pour rester visible sur le marché de l’emploi franco-allemand

13 mai 2016

Que vous soyez ou non en recherche d'emploi, la veille est un outil indispensable pour faire évoluer votre carrière. Les recruteurs se servent de plus en plus des outils Internet pour chasser leurs futurs collaborateurs, allant parfois jusqu'à renoncer à la publication classique d'offres d'emploi.

Être facile à repérer par les recruteurs est un enjeu de l'ère numérique qu'il vous faut comprendre pour améliorer vos opportunités d'emploi : à commencer par votre CV rédigé en plusieurs langues et adapté aux marchés français et allemand, un profil professionnel à jour, ainsi qu'une bonne maîtrise des mots-clés dans un contexte franco-allemand ou biculturel.

Qu'est-ce que la veille ?

La veille est un outil destiné à surveiller le marché de l'emploi, tout en se rendant bien visible sur le marché aux yeux de recruteurs potentiels. Il faut ensuite distinguer la veille active de la veille passive. Un candidat en veille active est en recherche d'emploi tandis qu'une veille passive est un outil destiné à des personnes déjà en poste, désireuses de surveiller l'évolution du marché de l'emploi dans son secteur, par exemple. Dans les deux cas, la veille est avant tout numérique : grâce aux réseaux sociaux, aux forums et aux sites spécialisés, le candidat marque sa présence et se rend repérable. Mais elle peut et devrait être également physique : les rencontres sur les salons de votre secteur d'activité et le soin apporté à la création d'un réseau professionnel ne doivent pas être négligés.

Pourquoi faut-il rester en veille ?

Les bénéfices de la veille active

Repérer plus rapidement les offres d'emploi : une veille active permet tout d'abord de repérer plus vite les offres d'emploi, voire de dénicher des offres "cachées". En effet, organiser la recherche d'un nouveau collaborateur demande à un recruteur de sacrifier du temps et de l'argent. Le recruteur cherche donc à repérer plus rapidement les profils qui l'intéressent et à s'adresser à eux de manière précise. "Je publie souvent mes offres d'emploi sur des groupes de discussion ciblés sur Xing, par exemple", explique Sylvie Pache, recruteuse franco-allemande pour Eurojob-Consulting.

Être trouvé plus facilement : les recruteurs privilégient de plus en plus la recherche d'information en ligne sur les candidats répondant à leurs offres d'emploi. Un candidat muni d'un profil professionnel à jour et doté d'une bonne e-réputation est facile à repérer et met ainsi toutes les chances de son côté.

Les bénéfices de la veille active

Mieux comprendre le marché du travail concernant votre poste : connaître le cours des salaires pour ce métier et ce secteur d'activité sera d'une grande utilité lors d'un entretien éventuel. Repérer les entreprises, les secteurs voire les pays qui recrutent actuellement pour votre poste permettent d'optimiser votre recherche d'emploi.

Se démarquer : en optimisant votre présence sur le marché de l'emploi, la veille vous permet de vous démarquer de milliers de profils professionnels semblables au vôtre et augmente vos chances d'être "chassé", plutôt que de vous présenter comme un demandeur d'emploi.

Les bénéfices de la veille passive

Glaner des arguments de négociation : la veille passive est un outil important pour faire évoluer votre parcours professionnel. Même sans être en recherche d'emploi, connaître l'évolution des salaires dans votre secteur d'activité est un excellent argument de négociation avec votre employeur.

Se faire débaucher : si vous souhaitez faire passer votre carrière à la vitesse supérieure, il peut vous être parfois plus profitable de quitter l'entreprise à laquelle vous appartenez actuellement pour être débauché pour un meilleur salaire. Être présent sur le marché et le faire savoir, même si vous êtes en poste, augmente également vos chances de vous faire débaucher pour des postes plus importants que celui que vous occupez actuellement.

Parer à toute éventualité : la veille passive vous permet d'être préparé en cas de changement subit dans votre entreprise comme dans votre vie privée : licenciement économique, désaccord soudain avec votre employeur, mutation d'un conjoint que vous aimeriez suivre dans un nouveau pays ou dans une nouvelle ville... En étant en veille et en étant ainsi resté visible aux yeux de recruteurs potentiels, vous gagnerez beaucoup de temps si vous devez rechercher un nouvel emploi.

Les bénéfices de la veille passive

Les outils : comment rester en veille ?

Que votre veille soit passive ou active, vos outils seront les mêmes. Apprenez à les maîtriser pour vous démarquer parmi des milliers de profils professionnels semblables au vôtre. Pour que votre veille soit efficace, consacrez-lui 30 à 60 minutes par jour ou quelques rendez-vous professionnels par semaine.

Les outils de la veille sur Internet

Ayez un CV numérique à jour : d'après Sylvie Pache, le CV est l'outil numéro 1 d'une veille performante. Peaufinez-le, actualisez vos informations personnelles et professionnelles et surtout, déposez-le dans une base de données adaptée à votre secteur d'activité, à votre métier ou à vos spécialités, comme la CV-thèque de Connexion-Emploi pour augmenter vos chances de décrocher un poste dans l'espace franco-allemand. Cette CV-thèque est spécialisée dans l'emploi dans un contexte franco-allemand et s'adresse à des profils qualifiés possédant des compétences linguistiques en allemand, en français ou en anglais. Il est donc fortement recommandé d'y déposer votre CV en français et en allemand, car les recruteurs cherchent des candidats dans les deux langues. Votre CV doit mettre en évidence ce que vous savez faire, ce que vous recherchez et, idéalement, la date à laquelle vous êtes disponible ou votre préavis. "Le CV doit pouvoir dire en quelques secondes quel est le métier du candidat", souligne Sylvie Pache, "qui il est, ce qu'il a à proposer. Le candidat doit se positionner en tant que prestataire de services et non en tant que demandeur d'emploi".

Activez un ou plusieurs profils sur les réseaux sociaux : qu'ils soient professionnels ou non, les réseaux sociaux sont une formidable occasion de marquer votre présence sur le marché du travail. Il existe par exemple de nombreux groupes franco-allemands qui mettent en contact des entreprises, des recruteurs, des salariés et des chercheurs d'emploi... Vous n'aurez donc que l'embarras du choix : Xing est destiné au marché allemand, Viadeo au marché français et LinkedIn est le plus européen des réseaux professionnels. Ces profils exposent votre parcours professionnel ; prenez soin de le mettre régulièrement à jour et d'être actif : surveillez les offres d'emploi qui peuvent être postées et liez-vous avec des personnes travaillant dans votre secteur d'activité. Les communautés sur les réseaux du type Facebook peuvent également être très utiles, mais soignez votre e-reputation et faites attention à ce que vous postez (photos, commentaires, billets). Dans tous les cas, restez professionnel.

Les outils de la veille sur Internet

Utilisez les mots-clés à bon escient : les mots-clés, ou tags, organisent la vie sur Internet. Ils sont un outil de veille numérique absolument indispensable. Utilisez des mots-clés sur vos profils Internet et sur vos CVs en ligne pour décrire votre secteur d'activité, votre métier, vos compétences et vos langues. D'après Sylvie Pache, "les candidats doivent rester souples dans l'utilisation des mots-clés". Ne vous enfermez pas dans un seul métier. Un key account manager devrait ainsi également utiliser les mot-clés sales et commercial. Attention : quel que soit votre profil, pensez à mettre les mots-clés dans les langues que vous parlez. L'anglais est souvent indispensable, surtout pour des profils internationaux.

Repérez les offres d'emploi : en dehors des jobboards classiques, beaucoup d'annonces sont aujourd'hui postées de manière ciblée dans des forums ou des groupes de discussion par ville, par pays, par métier ou par secteur d'activité. N'hésitez pas à vous abonner à ces forums et à ces groupes, comme le groupe Connexion France Germany Business Network sur le réseau Xing. Ces offres d'emploi doivent être traitées rapidement pour que la veille soit efficace. Créer une alerte-emploi sur des sites spécialisés est très utile, tout comme s'abonner à des Jobnewsletters.

Soignez votre photo : qu'elle soit sur votre CV ou sur vos multiples profils numériques, la photo est aujourd'hui un atout à ne surtout pas négliger. Bien qu'elle ne soit obligatoire ni en France, ni en Allemagne, les recruteurs avouent être fortement influencés par l'allure du candidat. "La photo donne une touche personnelle", explique Sylvie Pache. "Le but d'une photo est de se rendre sympathique aux yeux du recruteur". Souriez, restez naturels, habillez-vous et maquillez-vous en adéquation avec le poste et le secteur d'activité. Enfin, n'utilisez pas une photo de vous lorsque vous étiez plus jeune : le recruteur s'apercevra sûrement de la différence et pourrait se sentir floué.

Les outils de la veille physique

Fréquentez les salons de votre secteur : c'est un excellent moyen de se faire connaître, d'obtenir des conseils précis sur votre CV et de rencontrer les entreprises qui vous intéressent. Dans l'espace franco-allemand, ne ratez pas la Journée de l'emploi franco-allemand Connecti, qui se tient deux fois par an à Paris et à Cologne.

Les outils de la veille physique

Activez votre réseau : parlez de votre recherche d'emploi autour de vous.

Contactez spontanément les entreprises qui vous intéressent tout particulièrement.

Utilisez les services d'un cabinet de recrutement spécialisé dans votre domaine d'activité ou votre type de profil.