Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

La croissance allemande au beau fixe

8 juillet 2011

L'Institut allemand de recherche économique (DIW) a révisé mercredi à la hausse ses prévisions de croissance pour 2011. Les économistes berlinois tablent sur un taux de croissance de 3,2 % en 2011 et de 1,8 % en 2012, après les 3,6 % enregistrés en 2010.

L'expansion de l'économie allemande conserve ainsi tout son dynamisme. Elle est portée par les exportations et, de plus en plus, par la demande intérieure.

Les exportations toujours dynamiques

« Les exportations demeurent le moteur de la croissance. Mais les investissements domestiques donnent également de fortes impulsions », résume Ferdinand Fichtner, directeur du service d'analyse de la conjoncture au DIW.

La production de biens industriels spécialisés à haute valeur ajoutée demeure ainsi l'atout numéro un de l'économie allemande. Elle répond à une forte demande émanant des pays émergents, en particulier de la Chine. Et elle permet à l'Allemagne d'échapper aux conséquences d'un euro fort : riches de leur qualité technologique, les produits de l'industrie allemande restent demandés, même en période de ralentissement du commerce mondial.

La demande intérieure n'est cependant pas en reste. Et les perspectives esquissées par le DIW sur le front du chômage devraient encore contribuer à la renforcer.

Les économistes berlinois tablent, en effet, sur la poursuite de la baisse du nombre de demandeurs d'emploi. Ce dernier devrait refluer à 2,97 millions, en moyenne, en 2011 et à 2,85 millions en 2012. « Nous anticipons pour cette année un taux de chômage d'environ 7 %, soit un taux bien inférieur aux quelque 8 % enregistrés en 2010 », ajoute Simon Juncker, économiste au DIW.

Hausse du pouvoir d'achat en vue

Enfin, les salariés allemands peuvent désormais espérer des augmentations de salaire conséquentes cette année, et surtout l'an prochain. Le DIW table sur une hausse moyenne de 2,4 % en 2011, entraînant une hausse du pouvoir d'achat réel de quelque 1 %. Le mouvement s'accélérera en 2012 avec des augmentations de salaire de 2,8 % en moyenne. « Les profits devraient croître fortement, surtout dans les branches tournées vers l'exportation, et les salariés devraient en profiter », selon M. Juncker.

En savoir plus (en allemand) :

Voir l'article original sur le site du CIDAL : La croissance allemande au beau fixe

© www.cidal.diplo.de