Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

EPEX Spot: Interview

6 septembre 2010

Née d'un joint-venture entre deux entreprises, l'une française, l'autre allemande, EPEX Spot emploie une trentaine de personnes en total des deux côtés du Rhin. Découverte avec Senol Agac, Germano-Turc installé en France depuis 5 ans, directeur financier et responsable des ressources humaines chez EPEX Spot.

Quelles sont les activités d'EPEX Spot ?

Nous sommes une bourse d'électricité. C'est le même principe qu'une bourse d'action, un marché, avec des producteurs qui vendent, des acheteurs qui se fournissent. Le principe est très simple : d'un côté on a l'électricité qui va être consommée demain (d'où le nom "spot"), produite par de grands producteurs comme EDF, Eon ou RWE, qui ont une surcapacité ou une souscapacité. De l'autre, on a à la fois des transporteurs d'électricité et des traders qui agissent sur la bourse pour de gros clients. Tous ces acteurs-là sont nos membres. Au départ, il y avait côté français à Paris l'entité Powernext, créée en 2001 qui a construit ce marché d'électricité "spot". Côté allemand, l'entreprise EEX basée à Leipzig, qui a développé le marché autrichien, allemand et suisse. En octobre 2008, ils ont fusionné ces 4 marchés pour créer un nucleus européen. C'est aujourd'hui le leader européen de la bourse d'électricité, nous couvrons près d'un tiers de la production et de la consommation européenne d'électricité. C'est ce qui fait que l'activité est passionnante et économiquement très stable.

Quelles sont les caractéristiques de l'entreprise ?

C'est une petite entreprise finalement, on est une trentaine aujourd'hui, dont la majorité ici à Paris où se trouve le siège social, et une petite équipe de 4 personnes à Leipzig. En ce sens EPEX Spot est un peu comparable à une start-up, l'entreprise est de taille réduite, la communication est donc plus directe, les échanges entre les différents collègues sont plus fluides. L'autonomie de chacun est plutôt large. L'autre spécialité d'EPEX Spot est que c'est une entreprise franco-allemande, nous travaillons donc parfois dans les deux langues.

Vous-même, vous êtes Allemand d'origine turc, installé en France. Vous représentez parfaitement l'employé européen. C'est une vocation ?

C'est un pur hasard. Mes parents sont Turcs, ils sont arrivés en Allemagne dans les années 70 et mes deux frères et moi avons grandi et avons étudié en Allemagne. J'ai appris le français relativement tard, lors de séjours en France pendant mes études. Puis, j'ai rencontré mon épouse en Allemagne ou elle était venue pour faire un stage. Nous avons passé 5 ans en Allemagne avant de nous installer à Paris. Les profils que nous avons dernièrement recrutés, cherchent en général précisément cet environnement international lorsqu'ils s'adressent à nous.

Quels types de profils recherchez-vous ?

Il y a deux grands blocs d'activité, le premier ce sont des opérateurs de marché, cela représente une dizaine de personnes. Un autre tiers est en charge de projets de développement. On cherche notamment à faire en sorte qu'il y ait de plus en plus d'échanges d'électricité entre les pays européens. EPEX Spot est une entreprise franco-allemande qui est destinée à devenir européenne, c'est sa vocation. C'est la vision de long terme que nous avons. De manière générale, au-delà des compétences techniques, nous recherchons des profils qui soient capables de travailler dans une équipe et environnement internationale. Parfois nous avons des besoins très spécifiques franco-allemands et généralement nous demandons que des candidats parlent très bien anglais.

TEXTE : CECILE BOUTELET