Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Xing, le réseau préféré des membres de Connexion-Emploi, devant Viadeo ou LinkedIn

 

Lorsqu'il s'agit de trouver un emploi, les membres de Connexion-emploi privilégient le réseau social Xing, devant Viadeo ou LinkedIn. C'est ce qui ressort d'un sondage en ligne mené par le site Connexion-Emploi du 9 au 24 juin 2011, qui a recueilli les opinions de 204 personnes basées en France et en Allemagne.

Auprès des sondés, Xing devance largement ses concurrents : le réseau social est plébiscité par 62,7% des sondés, qui consultent en priorité le réseau né en Allemagne lorsqu'ils sont à la recherche d'un emploi. Les deux concurrents de Xing, LinkedIn et Viadeo, plus populaires en France, arrivent au coude à coude, avec chacun 39% des voix (plusieurs réponses ayant été possibles). Facebook et Twitter restent encore à l'écart des problématiques professionnelles pour les sondés : seuls respectivement 12% et 1% d'entre eux l'utilisent pour trouver un emploi.

Une des caractéristiques des réseaux professionnels semble être la relative réserve de ses membres. Peu de sondés les utilisent pour participer à des discussions sur des groupes alors que Facebook ou Twitter lancent et alimentent régulièrement les débats, voire déclenchent des révolutions. Seuls 32% des personnes interrogées participent régulièrement à des discussions sur Xing, LinkedIn ou Viadeo, bien que 60% déclarent se connecter à ces réseaux plusieurs fois par semaine au moins.

Pour les sondés, l'important est surtout d'avoir un profil pour nouer des contacts (60,8%), découvrir des opportunités professionnelles (58,8%) ou être repéré par un recruteur grâce au profil professionnel consultable (51%). Désireux d'être vu, l'utilisateur ne souhaite pas forcément être actif sur le réseau. Il renonce volontiers à la possibilité d'identifier qui consulte son profil ou d'accéder aux profils de personnes n'ayant encore pas noué de relation avec lui. 76,5% des sondés déclarent en effet être des membres gratuits, c'est à dire qu'ils ne payent pas d'abonnement leur offrant ces deux possibilités. Bien que l'abonnement à des réseaux professionnels excède rarement les 5 euros par mois, la dépense est jugée inutile ou trop coûteuse pour la plupart des personnes interrogées.

Les sondés semblent donc surtout se connecter aux réseaux professionnels pour soigner leur identité électronique, prendre des nouvelles de leurs contacts et se tenir au courant des changements et des rencontres de « Networking », autant de fonctions proposées gratuitement par les sites.

Des données que les entreprises semblent sous-estimer : d'après une enquête menée par les universités allemandes de Bamberg et de Francfort/Main, seul un petit nombre des 1000 plus grandes entreprises allemandes utilisent régulièrement les réseaux sociaux pour recruter leurs futurs collaborateurs. Mais elles seront de plus en plus nombreuses à le faire, estiment les experts. Même Facebook se met au parfum : les applications comme Branchout ou BeKnown, récemment lancées, viennent occuper un créneau laisse vacant jusqu'ici par le premier réseau social du monde. Une étude du cabinet de conseil Kienbaum consacrée aux réseaux sociaux le confirme : « Le recrutement via les réseaux sociaux est la tendance de demain ».

Cécile Boutelet

  • Nous nous réjouissons de vos réactions à ce sujet (voir ci-dessous : fonction de commentaire)
  • Ne manquez pas notre prochain sondage consacré à l'expatriation : Quel expatrié êtes-vous?