Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Temps de travail en Allemagne : non pas 35, mais 34 heures !

21 février 2013

Porsche met un coup de frein au temps de travail. Depuis début 2013, les salariés du constructeur allemand travaillent non plus 35 mais 34 heures par semaine.

Seuls les entreprises riches peuvent-elles offrir à leurs employés une réelle possibilité de dialogue social et de bien-être ? C'est ce qu'on tend à croire du côté de Zuffenhausen, en Allemagne, siège de la marque Porsche

Personnel fidèle et qualifié très demandé en Allemagne

Alors que le secteur automobile s'effondre, le constructeur Porsche (filiale du groupe Volkswagen) s'en sort plus que bien. Avec une croissance de 17,6 % en 2012, l'entreprise prévoit de faire encore mieux en 2013. Pour arriver à ces objectifs, il faut à la marque de sportives de luxe, du personnel fidèle et qualifié. En Allemagne, ce personnel est très demandé. La pénurie est réelle, alors pour attirer les candidats et empêcher ses salariés de s'en aller à la concurrence, chez Mercedes, Audi, BMW ou Volkswagen, la direction déserre le cordon de la bourse et modifie les contrats de travail.

Collaborateurs de Porsche passent de 35 à 34 heures hebdomadaires

En 2012, chaque collaborateur s'est vu verser une prime de 6000 euros. Peu de temps après, Porsche a annoncé que le temps de travail des 17 000 salariés maison passerait, dès le début de l'année 2013, de 35 à 34 heures hebdomadaires. Porsche est très transparent quant à cette décision : « Porsche AG veut augmenter son attractivité en temps qu'employeur », déclare la marque dans un communiqué.

Le secteur automobile allemand est plutôt saisonnier

Cette politique du temps de travail est-elle contradictoire avec l'augmentation de la production liée à la noria de nouveaux modèles que l'Allemand prévue cette année ? Au contraire. Car les embauches prévues, dont le nombre est encore tenu secret, en seront facilitées. Confiant, le constructeur vient d'ailleurs d'inaugurer un nouveau centre de formation capable d'accueillir 500 personnes. Et puis, cet accord sur le temps de travail signé par les partenaires sociaux prévoit également un volet sur la flexibilité. Il indique que les salariés pourront, en cas de coup de feu - l'automobile étant un secteur plutôt saisonnier - travailler jusqu'à 40 heures maximum par semaine.

Autres articles sur le temps de travail en Allemagne :