Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Quelles sont les charges sociales et le coût salarial en Allemagne à l'embauche ?

Quel que soit le droit applicable au contrat de travail, le montant du salaire sera librement négocié par les parties lors de l'embauche. Cependant pour connaître le coût total pour l'employeur, il faut connaître le montant des charges sociales à acquitter.

 

 

Le montant des charges sociales va dépendre du statut du salarié

  • Si le salarié est rattaché au système de protection sociale allemande (cas de figure standard), les charges correspondront au montant des charges sociales allemandes, soit en moyenne 19,5 % de charges patronales et 21 % de charges salariales. De plus, ces charges patronales ne sont plus dues sur la partie du salaire dépassant 67.200 € (assurance retraite) et de 45.900 € (assurance maladie) brut par an.
  • Si le salarié est rattaché au système de protection sociale française, les charges correspondront au montant des charges sociales françaises, soit en moyenne 42 % de charges patronales et 22 % de charges salariales (cas du détachement).

Les charges sociales en Allemagne sont nettement inférieures pour l'employeur français

Il faut toutefois noter que l'impôt sur le revenu en Allemagne et nettement supérieur à celui pratiqué en France.

En Allemagne, l'imposition se faisant tout au long de l'année, l'impôt est prélevé par l'employeur tous les mois directement sur le salaire. Ainsi, le « net » perçu par le salarié est un net après prélèvement de l'impôt alors qu'en France on parlera de «net» avant impôt.

La base de négociation du salaire avant l'embauche doit donc prendre en compte ses particularités. En effet, pour un même salaire brut, le salarié ne percevra pas le même «net» selon qu'il est imposable en France ou en Allemagne. Une négociation claire permettra d'éviter toute discussion ultérieure avec le salarié au moment du  versement de son 1er salaire.

Il est quasi impossible de faire une comparaison exacte des salaires français et allemand compte tenu de la multitude de critères à prendre en compte (ex : statut cadre ou non cadre, situation familiale, lieu de la résidence fiscale, etc.). Toutefois à titre informatif, la comparaison (en 2011) pour un salarié célibataire, sans enfant, de 35 ans, non cadre, n'étant pas pratiquant (c'est à dire, ne devant pas s'acquitter pas de l'impôt sur l'église de 8 % en Allemagne) serait la suivante :

Comparatif des salaires en France et en Allemagne

 

 

 

 

 

 

Ce dossier vous est proposé par notre partenaire :

  • Kühl Rechtsanwaltsgesellschaft mbH
  • Konrad-Adenauer-Ufer 71, 50668 Cologne
  • www.avocat.de
  • Cologne, Strasbourg, Paris, Baden-Baden, Sarreguimes

Plus d'articles sur le thème :