Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Les Allemands se lancent dans les études avec optimisme

Les trois quarts des personnes habilitées à suivre des études supérieures en Allemagne ont bon espoir de trouver un emploi, selon une étude publiée le 26 avril 2011 par le HIS (observatoire allemand de l'enseignement supérieur).

« Les jeunes adultes l'ont très bien compris : la prospérité de notre pays repose sur la connaissance. En investissant dans le savoir, ils assurent leur avenir et contribuent à la compétitivité de l'Allemagne », a souligné Annette Schavan, ministre fédérale de l'Éducation et de la Recherche. « Je suis donc ravie de constater que le nombre d'étudiants augmente en permanence. »

Près de 75 % des personnes interrogées jugent bonnes, voire très bonnes les perspectives d'un diplômé de l'enseignement supérieur sur le marché de l'emploi. Autres facteurs importants dans la décision d'entreprendre des études : le souhait d'exercer un métier valorisant et intéressant. À l'inverse, l'aspect financier joue un rôle secondaire, voire nul pour 70 % des sondés.

Ainsi, 1 % seulement des personnes autorisées à s'inscrire dans un établissement d'enseignement supérieur y ont renoncé pour des raisons matérielles en 2008. L'étude ne révèle pas un exode des étudiants vers les Länder pratiquant l'exonération des droits d'inscription. En revanche, le choix de la destination dépend largement de la proximité géographique des établissement et de l'intérêt scientifique des cursus proposés.

La plupart des personnes qui ont pris la décision de ne pas suivre d'études en 2008 se destinaient à des métiers qui ne requièrent aucun diplôme de l'enseignement supérieur. Celles qui y ont renoncé pour des raisons matérielles expliquent qu'elles ont préféré se diriger vers des formations professionnelles afin de gagner leur vie plus rapidement.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : Les Allemands se lancent dans les études avec optimisme

© www.cidal.diplo.de