Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Le chômage tombe à un niveau record en Allemagne

1 juillet 2011

Le chômage continue à baisser en Allemagne. L'Agence fédérale pour l'emploi (BA) a recensé 2,893 millions de demandeurs d'emploi au mois de juin, soit 67 000 de moins qu'en mai en données brutes. Le taux de chômage reflue ainsi à 6,9 % (-0,1 point).

« Le nombre de personnes exerçant une activité rémunérée et l'emploi soumis aux charges sociales continuent à augmenter. La demande de travail demeure à un niveau élevé », a commenté Frank-Jürgen Weise, président de la BA. En un an, le nombre de demandeurs d'emploi s'est réduit de 255 000 au total, et le taux de chômage de 0,6 point.

Des opportunités d'emploi nouvelles

La baisse du chômage constitue une tendance de fond en Allemagne. Elle s'explique essentiellement par la vigueur de la croissance. Ainsi, selon la BA, la baisse du chômage au cours de l'année écoulée « est principalement due à l'essor de la conjonture. Celui-ci a provoqué une croissance importante de l'emploi pleinement soumis aux charges sociales et a, partant, accru les opportunités de retour à l'emploi pour les chômeurs ».

Le mouvement de départs à la retraite, lié au vieillissement, accélère cette tendance. Il « décongestionne » le marché de l'emploi depuis quelques années déjà.

Cette embellie fait le bonheur des demandeurs d'emploi. Les jeunes voient leurs perspectives s'éclaircir. Le taux de chômage des 15-25 ans a, par exemple, baissé de 14,6 % en un an pour atteindre 5,4 % (et même 3,1 % chez les 20-25 ans). Les salariés ne sont pas en reste. Ils peuvent désormais espérer des augmentations de salaire. Un cercle verteux s'enclenche : les consommateurs ont le moral. Ce qui nourrit la demande intérieure et finalement la croissance.

Pénurie de main-d'œuvre

La médaille a cependant son revers. Certains secteurs et certaines régions souffrent d'une pénurie de main-d'œuvre qualifiée. « Selon notre analyse, le manque de main-d'œuvre qualifiée ne touche pas encore tout le territoire, ni toutes les branches », a précisé jeudi M. Weise. « Des situations de pénurie apparaissent néanmoins dans certaines professions et certaines régions ».

Ainsi, presque tout le Sud et l'Ouest de l'Allemagne (Bavière, Bade-Wurtemberg, Rhénanie-Palatinat, Hesse, Basse-Saxe et Hambourg) manquent d'ingénieurs. Les spécialités déficitaires sont la construction mécanique et l'automobile, ainsi que l'électronique. La BA constate aussi un manque de médecins très important, « et ce dans toute l'Allemagne », a ajouté M. Weise.

Ces dernières semaines, le mouvement de baisse du chômage tend toutefois à ralentir. En données corrigées des variations saisonnières, le nombre de demandeurs d'emploi ne s'est réduit en juin que de 8 000. Selon la BA, l'essor de l'emploi observé au printemps est relativement faible cette année car la croissance a poussé les entreprises à embaucher plus tôt que d'ordinaire. Les économistes s'accordent cependant pour dire que la baisse du chômage devrait se poursuivre en Allemagne.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : Le chômage tombe à un niveau record en Allemagne

© www.cidal.diplo.de