Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Réussir votre suivi après un entretien d’embauche en Allemagne

Vous venez de terminer un entretien d'embauche en Allemagne qui s'est bien déroulé. La pression retombe et vous vous dites que le plus difficile est passé.

Cependant, les candidats oublient fréquemment qu'une épreuve supplémentaire les guette : celle de l'attente d'une réponse de la part du recruteur - et celle-ci peut se prolonger au point de sembler éternelle ! Un véritable suivi, opéré après la rencontre avec le recruteur, optimise toutefois vos chances de remporter le poste convoité. Un court mail de remerciement, suivi plus tard d'un coup de fil pour savoir où en est votre candidature, sont des pratiques qui ont fait leurs preuves à condition qu'elles soient appliquées avec doigté. Dans le cas d'une attente très prolongée, il ne faut pas hésiter à envoyer au recruteur un mail pour demander où en est le processus de recrutement.

Remerciez le recruteur par écrit

La lettre de château, ce petit mot que l'on envoyait à ses hôtes pour les remercier de leur générosité du temps de nos grands-parents, paraît aujourd'hui délicieusement surannée.

Remerciez le recruteur par écrit

C'est bien dommage, car de nos jours, une lettre (ou un mail) de remerciement dans le contexte professionnel est un véritable outil dont tous les candidats devraient apprendre à se servir. Tout d'abord, parce que cela montre au recruteur que vous êtes une personne généreuse, attentionnée et que vous avez vraiment apprécié votre rencontre comme un échange humain. Il est difficile d'oublier quelqu'un d'aussi sympathique. Ensuite, parce qu'une étude américaine sur les effets positifs de la gratitude dans la vie de tous les jours, menée par Robert Emmons de l'Université de Californie à Davis et Michael McCullough de l'Université de Miami en 2002, prouve que les gens qui savent remercier sont plus heureux, plus motivés et plus optimistes... ce qui fait de vous un bien meilleur candidat.

Pour écrire votre mail ou votre lettre de remerciement, plusieurs règles :

  • N'attendez pas trop longtemps. Votre message devrait parvenir au recruteur une semaine au plus tard après l'entretien.
  • Que vous écriviez par mail ou à la main, soignez la présentation, l'orthographe et l'élégance de votre plume. Ne soyez pas trop familier.
  • Faites une lettre courte et chaleureuse.
  • Remerciez personnellement le recruteur et toute personne qui était présente lors de l'entretien.
  • Ne versez pas dans la flatterie.
  • Restez simple, direct et sympathique.

Votre lettre peut se fonder sur deux à trois courts paragraphes, selon le modèle suivant :

  • Un premier paragraphe pour remercier l'entreprise et le recruteur de vous avoir invité à les rencontrer en personne.
  • Un second paragraphe, si nécessaire, pour dissiper les doutes laissés après l'entretien : si vous n'avez pas su évoquer une expérience significative, vous pouvez ici la mentionner rapidement, par exemple. N'insistez pas lourdement, car cette lettre doit être un remerciement sincère et non une manière de rattraper un entretien
  • Un troisième paragraphe pour insister sur les aspects de l'entreprise ou de l'entretien qui vous ont particulièrement enthousiasmé.

Si vous manquez d'inspiration, téléchargez ce modèle de lettre de remerciement après un entretien d'embauche en Allemagne. Attention : il vous faudra impérativement la personnaliser !

2. Un premier suivi par téléphone

Si, dans un délai de deux semaines après votre entretien d'embauche, vous n'avez toujours pas reçu de nouvelles du recruteur, préférez le téléphone au mail. Voici pourquoi :
L'appel téléphonique laisse moins de place au malentendu

Il est tout à fait légitime de demander où en est le processus de recrutement, mais on a vite fait de passer pour un harceleur. Or, contrairement à une croyance généralisée, il y a bien moins de risques de sembler trop insistant par téléphone que par mail. En effet, au téléphone, le ton et la voix dédramatisent la demande et la rendent plus humaine. Un suivi par écrit, s'il est maladroit (surtout dans une autre langue que la sienne), peut sembler très importun.

Un premier suivi par téléphone

L'appel téléphonique oblige à la sincérité

Par téléphone, il est plus difficile d'esquiver une question ou de donner des réponses évasives que par écrit.

Dans tous les cas, restez poli, souriant (c'est bien connu, le sourire s'entend au téléphone) et montrez à nouveau votre motivation pour le poste. N'exercez aucune pression sur le recruteur et ne lui faites pas de reproches. Cela vous rayerait irrémédiablement de la liste des candidats intéressants.

Respectez bien un délai de deux semaines minimum avant de vous manifester, car les processus de décision en termes de recrutement prennent en général au moins 15 jours à six semaines. Le mail de remerciement reste donc bien le meilleur moyen de rappeler votre présence et votre motivation juste après l'entretien.

3. Le suivi par mail

Le suivi par mail n'est recommandé que si :

  • Vous n'avez pas réussi à joindre le recruteur par téléphone
  • Vous avez déjà contacté le recruteur par téléphone et êtes toujours dans l'attente d'une réponse
  • Le coup de fil au recruteur vous impressionne trop et vous craignez de paraître nerveux, de bégayer ou de mal vous exprimer.

Le suivi par mail

Le suivi par mail est délicat, car il demande une excellente maîtrise de la langue et des codes culturels allemands. En effet, rappelons-le, votre voix et votre ton ne sont pas là pour ajouter cette indispensable chaleur humaine qui dissipe les malentendus. Un mot mal employé peut passer pour un reproche, une ponctuation maladroite peut rendre votre message dur et froid. Soignez donc particulièrement votre mail et faites-le relire si possible par un(e) ami(e) germanophone. Afin d'éviter les faux-pas fatals, suivez nos Do's and Don'ts du suivi par email !

N'écrivez pas...

Cela fait trois semaines que j'attends votre réponse, alors que vous deviez me la donner il y a une semaine.

Pourquoi ?

Ne reprochez pas au recruteur d'être en retard. Non seulement le candidat ne devrait pas sembler dire au recruteur qu'il ne fait pas bien son travail, mais les Allemands sont pointilleux sur la ponctualité et un reproche à cet endroit leur semble particulièrement humiliant.

Écrivez plutôt...

Je sais qu'une entreprise comme la vôtre doit être beaucoup sollicitée et que vous manquez certainement de temps, mais je vous serai très reconnaissant de bien vouloir me faire savoir où en est le processus de recrutement. Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire sur ma candidature.



 


N'écrivez pas...


Je m'étonne de ne pas encore avoir reçu de réponse de votre part, y a-t-il un problème ?


Pourquoi ?


N'accusez pas l'entreprise d'être désorganisée et ne laissez pas paraître la moindre frustration ou colère dans vos phrases. Cela vous fait passer pour un candidat nerveux et irritable.


Écrivez plutôt...


N'ayant pas encore reçu de vos nouvelles, je voulais m'assurer que vous étiez bien en possession de toutes les informations nécessaires au sujet de ma candidature. N'hésitez pas à revenir vers moi si ce n'est pas le cas.





 


N'écrivez pas...


Avez-vous fait votre choix ? J'ai reçu une offre de la part d'une autre entreprise.


Pourquoi ?


Une telle approche vous fait passer pour quelqu'un qui ne sait pas prendre de décision (puisque vous la déléguez au recruteur) ou, pire encore, pour un bluffeur. Si vous avez vraiment reçu une autre offre, n'en parlez pas, à moins de vouloir signifier au recruteur que vous privilégiez son entreprise.


Écrivez plutôt...


J'ai reçu une offre d'embauche d'un autre employeur à qui je dois donner ma réponse la semaine prochaine. Cependant, je privilégie avant tout votre entreprise, au sein de laquelle j'aimerais vraiment travailler. Si cela vous est possible, je vous serai très reconnaissant de bien vouloir me faire savoir où en est le processus de recrutement.





 


N'écrivez pas...


Je vous serais reconnaissant de m'envoyer votre réponse, quelle qu'elle soit.


Pourquoi ?


Cette phrase donne l'impression au recruteur que vous êtes désespéré, pessimiste ou que votre confiance en vous-même est très mauvaise.


Écrivez plutôt...


J'ai été ravi de vous rencontrer et de faire la connaissance de l'équipe. Cet entretien a renforcé ma motivation et mon envie de travailler pour votre entreprise, c'est pourquoi je me permets aujourd'hui de vous demander s'il est possible de connaître les résultats de votre recrutement.


4. Continuez vos recherches d'emploi


Même si vous sortez galvanisé par un entretien d'embauche, ne cessez pas vos recherches. Tout peut arriver et même si vous êtes le favori, les entretiens ne sont peut-être pas terminés et le recruteur peut "flasher" sur quelqu'un d'autre à la dernière minute. Il est important de rester sur le marché du travail et de continuer à répondre à d'autres offres d'emploi. Si vous n'êtes pas choisi, vous aurez ainsi gagné du temps... outre le fait que cela vous permet de rester maître de votre recherche d'emploi et de votre situation professionnelle.