Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Tarifs du recrutement en Allemagne : honoraires, coûts et frais divers, comment justifier ces prix ?

L'expansion de l'économie allemande depuis 2010 a revigoré le marché de l'emploi en Allemagne après la crise. Les chiffres du chômage sont au plus bas depuis 1992. Fin 2012, l'Institut pour la recherche sur le marché du travail (IAB) a comptabilisé 786 000 postes à pourvoir en Allemagne, soit le même niveau avant la crise fin 2008. De nombreuses entreprises font face à des difficultés de recrutement. Pour répondre à nos questions sur les coûts et tarifs du recrutement en Allemagne, nous avons interviewé Jérôme Lecot, Directeur Associé chez Eurojob Consulting, Cabinet de recrutement franco-allemand.

Connexion-Emploi: Quelle est la problématique liée au recrutement en Allemagne ?Jerome Lecot Eurojob

Jérôme Lecot: En France, un recrutement interne revient environ à 2500 euros, mais coûte beaucoup plus cher en Allemagne. On parle de recrutement interne lorsque l'entreprise s'occupe elle-même de chercher et trouver le candidat parfait pour le poste (annonces, cooptations, candidatures spontanées, réseau...)

Le coût d'un recrutement interne dépend des méthodes utilisées par l'entreprise (par exemple : l'annonce peut être payante). Le temps passé par la personne chargée du recrutement intervient également dans le calcul du prix. Cela englobe la recherche et bien sûr également la sélection. Dans certains cas, le recrutement interne ne revient qu'à quelques centaines d'euros - par exemple lorsque le candidat est venu. Dans d'autres cas, cela peut revenir à plusieurs dizaines de milliers d'euros, notamment si la recherche est longue et/ou coûteuse et qu'elle implique la mobilisation de nombreux collaborateurs.

À cela s'ajoute également le coût de la vacance d'un poste (perte de chiffre d'affaire pour une fonction commerciale, frais financiers pour des postes en contrôle de gestion...). Finalement, un recrutement externe peut s'avérer moins coûteux qu'il n'y parait.

CE: Quel est le coût d'un recrutement en passant par un Cabinet de recrutement en Allemagne ?

JL: Rappelons que le recrutement est un investissement, il a tout intérêt à être considéré comme tel. En effet, un recrutement qui n'aboutira pas de façon satisfaisante signifie qu'il faudra recommencer tout le processus. Les tarifs des cabinets de recrutement sont libres. En Allemagne il faut compter de 15 à 25 % du salaire annuel brut du salarié recruté. Pour un salarié non cadre, il faudra peut-être verser un forfait minimal. Attention, ces tarifs ne tiennent pas compte des frais d'annonce, qui seront à ajouter à la facture. Le format et le support de l'annonce déterminent son coût. Dans la presse quotidienne régionale, une annonce peut coûter de 100 à 1 500 euros... Dans la presse nationale (par exemple: Frankfurter Allgemeine Zeitung), les tarifs peuvent atteindre jusqu'à 15 000 euros. Les sites internet généralistes vous proposent deux solutions : soit un prix à l'annonce d'environ 600/700 euros, soit un abonnement autour de 1400 euros par mois.

Si vous faites appel aux services de chasseurs de têtes en Allemagne - c'est souvent le cas pour recruter les des commerciaux, des spécialistes ou des candidats très sollicités sur le marché du travail ainsi que des postes de haut niveau -, vous n'aurez pas de frais d'annonce. Comptez de 20 à 25 % du salaire annuel brut du futur collaborateur.

CE: Les tarifs d'un recrutement par approche directe (chasse de têtes) en Allemagne ont ils évolué ?

Le coût d'un recrutement par approche directe peut varier de 10 000 euros (pour un profil complexe à trouver mais moyennement rémunéré) à plus de 100 000 euros (pour un profil de direction au service de grands groupes) ! Traditionnellement, les cabinets de recrutement par approche directe déterminent le montant des honoraires selon la rémunération du profil à rechercher. Si les cabinets d'executive search maintiennent tant bien que mal ce niveau d'honoraires, les coûts de recrutement de cadres ont évolué depuis la crise de 2008. Celle-ci a fortement impacté l'activité des cabinets de recrutement en Europe et donc leur politique de prix. Cependant la pénurie en Allemagne des spécialistes et la guerre des talents ont atténué la rigueur du marché. Aujourd'hui, il faut compter en moyenne un coût de recrutement d'environ 20% de la rémunération globale du candidat recherché. Néanmoins, pour les profils complexes en terme de sourcing ou de sélection, cette estimation peut être nettement réévaluée (RetD, finance, médical...). De même pour les profils stratégiques pour une entreprise comme les commerciaux. Pour des recherches nombreuses (plusieurs dizaines de postes) , le coût d'un recrutement peut être minoré.

CE: Quel est le coût d'une mission de management de transition (Interimmanager) en Allemage ?

Le coût d'une mission de management de transition ou d'intérim cadre est en moyenne de 1,8 fois le salaire du candidat. Si le collaborateur délégué gagne 5 000 euros bruts par mois, le coût mensuel pour l'entreprise sera de 9 000 Euros. En effet, ce coefficient de facturation varie de 1,4 à 2,5 appliqué sur le salaire visé. Il est très lié au profil du candidat mis à disposition. Cette estimation de coût global doit toutefois être distingué de la rémunération du cabinet. En effet, dans la facturation mensuelle, le salaire et les charges afférentes au salaire correspondent à un coefficient d'environ 1. La rémunération dégagée par un prestataire est donc de 0,5 fois le salaire en cas de facturation à 1,5.

Le coût d'une mise à disposition est plus élevé et revient plus cher à l'entreprise que le coût d'un recrutement. Celle-ci offre néanmoins plus de flexibilité. Ces interventions sont également très rentables pour les cabinets qui les pratiquent car elles garantissent une rémunération mensuelle pour des missions généralement longues. En sus, le prestataire ne perd pas le candidat (contrairement au recrutement) et pourra percevoir de nouveaux honoraires par la mise à disposition de ce profil auprès d'un autre client après la mission terminée.

CE: Dans ce contexte de pénurie, quelles sont les techniques de recrutement en Allemagne pour cibler les candidats ?

JL : Pour un certain nombre de sociétés françaises s'implantant en Allemagne, il est difficile à travers la diffusion d'offres d'emploi de donner une image homogène à travers un discours identique aux concurrents. Les candidats ont appris à lire entre les lignes. Participer à un salon emploi franco-allemand à un moment opportun peut vous permettre de découvrir le bon candidat.

Nous préconisons la recherche directe avec un timing bien défini avec notre client. Notre équipe bilingue et biculturelle effectue une recherche ciblée de candidats en fonction de différentes techniques (approche directe ou sur base de candidats), notre connaissance du marché du travail allemand et nos recruteurs spécialisés.

D'autre part, nous proposons une garantie de recrutement comme un filet de sécurité pour nos clients : si la période d'essai du candidat n'est pas probante, nous reconduisons gratuitement la mission sans coût supplémentaire pour l'entreprise : prestations de recrutement franco-allemand de Eurojob Consulting

Plus d'information sur le sujet :