Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

[VIDEO] Quota de femmes dans les entreprises en Allemagne : un vrai booster de carrière ?

24 décembre 2014

La quota de femmes dans les entreprises (Frauenquote) a beaucoup été discutée ces dernières années en Allemagne. Il s'agit en effet d'une règle / loi concernant l'occupation de postes ayant pour objectif l'égalité entre les femmes et les hommes dans le monde du travail. Est-ce vraiment réalisable et est-ce que ce système démontre également certaines limites ?

Les conseils de Jérôme Lecot, recruteur franco-allemand chez Eurojob-Consulting




Transcription de la vidéo


Bonjour ! Le gouvernement d'Angela Merkel vient de mettre en place une loi relative au quota de femmes dans les entreprises en Allemagne.


Est-ce qu'il va s'agir d'une véritable avancée pour les candidates dans ces entreprises ?


On observe depuis un certain temps une sorte de plafond de verre dans les entreprises en Allemagne, surtout dans les postes de direction : une certaine prédominance masculine voire un manque d'ouverture aux femmes dans ces organes de direction. C'est pour cela qu'on a introduit ces quotas. Il y a eu une longue discussion au sein du gouvernement allemand.


Quelles entreprises seront visées par ces quotas ? Quels postes seront libérés / ouverts à ces quotas ?


Les entreprises visées : il s'agit d'entreprises cotées au DAX en Allemagne (108 entreprises au total).


Les types de poste : Les postes pour les organes de direction. Actuellement, d'après les statistiques, seulement 7% des postes sont occupés par des femmes dans les organes de direction en Allemagne. Le but serait d'atteindre 30%. Egalement les conseils de surveillance : 25% des postes seraient occupés par des femmes en Allemagne (là aussi, l'objectif serait d'atteindre les fameux 30%).


Le système fonctionnera aussi sous une forme de sanction pour réussir à atteindre cet objectif. C'est-à-dire, si les postes sont vacants au sein de ces organes de direction et que le taux de 30% ne serait pas atteint, dans ce cas, les postes ne pourront être pourvus que par les femmes.


Les PME sont également visées par cette loi ?


Oui. Il s'agit de PME allemandes ayant plus de 500 salariés. Il peut également s'agir d'entreprises francaises en Allemagne qui fonctionnent sous la forme de GmbH (comme une Sàrl en France) ou de AG (SA en France). Au juste, il s'agirait de plus de 3500 entreprises fonctionnant sous le critère de co-détermination.


Pour quels types de poste dans les PME en Allemagne le quota pourra être applicable ?


Il s'agit également de tous les organes de direction : notamment des conseils de surveillance, des conseils consultatifs et de la gérance. Dans ces organes de direction, il faut minimum la présence d'une femme. Les organes peuvent également déterminer eux-mêmes les quotas qu'ils souhaitent atteindre. En règle générale, il faudra atteindre au moins 33% de postes pourvus par des femmes dans ces organes de direction.


Est-ce que ce système démontre certaines limites ?


Les questions qui se posent : que va-t-il se produire dans les domaines / secteurs traditionnellement très masculins ? Est-ce qu'on remarquera une influence dans le secteur du bâtiment p.ex. ? Est-ce un instrument vraiment efficace dans le cadre de la transition démographique et du renouvellement de personnel ?


On peut prendre l'exemple français : une telle loi existe en France depuis 2011 pour les entreprises du CAC40. Le seul problème qui se pose en France, c'est celui des cumuls des mandats. On observe que certaines femmes se trouvant dans ces postes cumulent plusieurs mandats dans ces entreprises. Il s'agit donc plutôt d'un outil pour sensibiliser sur la parité sociale et avoir une influence à tous les niveaux dans le monde de l'entreprise.