Publiez votre offre dès 490€ Trouvez ici votre job franco-allemand de rêve

Premier emploi en Allemagne : comment compenser le manque d'expérience

Premier emploi en Allemagne : comment compenser le manque d'expérience

En tant que jeunes diplômés, vous n'avez aucune ou pas assez d'expérience, de nombreux recruteurs en Allemagne comme en France vous l'objecteront lors de l'entretien d'embauche. Pourtant, ils se trompent ! Vous avez une expérience, à vous de la faire valoir pour décrocher votre premier job en Allemagne ! Mais comment éviter les erreurs et convaincre l'employeur que vous êtes le candidat de la situation quand cette question vous est posée ?



Analyser avant d'argumenter

1. Analyser avant d'argumenter

Analyser avant d'argumenter, plus facile à dire qu'à faire... Essayez quand même. Le recruteur pointe-t-il votre manque d'expérience pour observer vos réactions ou bien est-ce une véritable objection ?

Dans le premier cas, il souhaite certainement savoir comment vous gérez son objection, comment vous vous exprimez et jonglez avec ce prétendu vide d'expérience. Dans le second, dites-vous que vous avez affaire à un mauvais recruteur : a-t-il seulement lu votre CV et dans l'affirmative, pourquoi vous avoir convoqué s'il souhaite un profil expérimenté ?

De plus, la teneur de l'objection varie selon le type d'entreprise. Par exemple, dans un cabinet de recrutement, on trouve les pires pratiques comme les meilleures, en entreprise, certaines ont un service dédié au recrutement d'autres pas et ce sont alors des opérationnels, pas forcément au fait des techniques et tendances de recrutement, qui vous reçoivent.

Si l'objection arrive rapidement, cela risque d'être compliqué par la suite et ressemble un peu à une manœuvre hostile. Mais plus tard dans l'entretien, relever votre absence d'expérience équivaut souvent à vous tendre une perche pour développer, devinez quoi ? Votre expérience ! Et c'est bien d'une expérience au singulier dont il s'agit de parler, comme d'une expérience globale, pour lui donner du poids.


2. Valoriser l'expérience extra professionnelle

Vous êtes membre d'une association, d'un club de sport ? Vous vous chargiez, étudiant, du journal de votre école, vous organisiez des événements, vous êtes passionné par tel sujet ? Voilà de quoi étoffer votre expérience.

En effet, celle-ci ne se limite pas à quelques stages, jobs étudiants ou d'été. Ces types d'emploi sont à mettre en valeur car ils sont le signe d'un savoir-faire, d'une volonté, d'une motivation que les recruteurs allemands savent apprécier.

Nos conseils en vidéo pour connaître les questions pertinentes à poser en entretien en Allemagne


3. Identifier les compétences en relation avec la vie professionnelle

Vous avez été, par exemple, équipier dans la restauration rapide dans le cadre d'un job étudiant ? Voici comment peut se traduire cette expérience en matière de compétences : une certaine durée montre la capacité à travailler en équipe, sous pression, dans un contexte hiérarchique fort, une capacité à respecter des horaires...

Des compétences relationnelles, techniques, comme l'usage des outils informatiques, linguistiques, organisationnelles se nichent dans chaque expérience extra professionnelle et extra universitaire. Vous devez identifier toutes compétences transférables dans la vie professionnelle.

Plusieurs types d'organismes peuvent vous accompagner dans ce travail d'identification des compétences transférables et de mise en valeur de votre expérience globale avant de partir en Allemagne. Pensez à vous tourner vers les missions locales d'insertion via les collectivités locales en France (elles concernent un public de jeunes de moins de 26 ans, de niveau - Bac à Bac+2, avec des variations selon les missions locales), vers les Maisons de l'emploi, ou vers des associations comme l'Afij. Il existe cependant des inégalités territoriales.

Sachez aussi que depuis la loi LRU (Loi relative aux libertés et responsabilités des universités) de 2007, les universités ont l'obligation d'avoir un bureau d'insertion professionnelle.

En savoir plus :