Connexion-Emploi

Die führende deutsch-französische Jobbörse

Se faire la bise au bureau en Allemagne ? Vous n’y pensez pas !

Comment se comporter lorsqu'on arrive le matin au travail et qu'on rencontre pour la première fois de la journée ses collègues allemands ? Comment faut-il donc les saluer ? Une poignée de main déterminée ou une bise bruyante sur chaque joue ? Le comité Deutsche Knigge-Gesellschaft fait le point sur les us et coutumes à respecter en Allemagne et délivre ses précieux conseils.

Spécialisé sur les questions de savoir-vivre, les membres du comité témoignent : les employés d'outre-Rhin ont été nombreux à contacter les experts de la Deutsche Knigge-Gesellschaft après avoir reçu quelques bises de trop sur leur lieu de travail, preuve s'il en est que le sujet fait débat en Allemagne ! L'équipe de spécialistes s'est donc penchée sur la problèmatique pour savoir si oui ou non le bisou au travail pouvait être autorisé selon les lois de la bienséance actuellement en vigueur, explique Hans-Michael Klein, président du comité. La réponse est sans appel : « La règle à appliquer dorénavant est la suivante : se faire la bise, au bureau du moins, est interdit. »

Au secours, on m'a fait la bise !

Qu'ils soient en poste à Berlin, Munich, Hambourg ou Düsseldorf, c'est dans un même cri de désespoir que les employés trop fréquemment « bisoutés » ont composé le numéro de la Deutsche Knigge-Gesellschaft pour obtenir de l'aide. « Le problème se pose principalement dans les grosses agences », indique Hans-Michael Klein. Les actifs d'outre-Rhin percevraient la bise comme un geste relevant de l'érotisme ! « Pourquoi seuls les hommes et les femmes s'embrassent et non les hommes entre eux ? », s'inquiètent-ils. Évitez donc de faire claquer vos lèvres sur les joues de vos collaborateurs allemands le matin si vous ne souhaitez pas créer de malentendus !

60 cm : une distance à ne pas dépasser

Si les partisans du « bisou entre collègues » estiment qu'il ne s'agit là que d'un comportement latin bienveillant qu'il est plaisant de reproduire, l'autre partie des employés s'est avouée particulièrement irritée par cette attitude, confie le président de la Deutsche Knigge-Gesellschaft. La bise au bureau est interdite selon les règles actuelles du savoir-vivre, rappelle-t-il. « Dans la sphère professionnelle, on se serre la main pour se dire bonjour », insiste le comité. Il convient également de respecter une distance de 60 cm entre soi et son interlocuteur. Celui qui dépasse cette limite viole la zone définie par les normes sociales. On ne plaisante pas avec l'intimité de son collègue en Allemagne !

Autres pays, autres mœurs

En Orient ou en Amérique du Sud, lorsque deux personnes discutent, elles se placent volontiers plus proches l'une de l'autre et n'hésitent pas à se toucher. Voilà une façon d'être parfaitement taboue au sein des entreprises allemandes ! En France, il n'est pas rare de se faire la bise pour se saluer, même au travail. « Et en Russie, il y a le fameux baiser fraternel », fait remarquer Hans-Michael Klein.

Et dans le cercle privé ?

Bien que l'effroyable « bisou au bureau » ne soit pas accepté, il est néanmoins tout à fait possible de se livrer à de tels débordements une fois rentré à la maison. Il convient dès lors de gratifier de la scandaleuse bise redevenue gentillette, chaque membre de son entourage tous sexes confondus, prévient le comité. Mais se pose alors une ultime question avant d'oser sombrer dans le vice de manière irrémédiable : par quelle joue faut-il donc commencer ? « Pour se saluer dans le cercle privé, on commence par le côté gauche et on termine par le côté droit », signale Hans-Michael Klein, un comportement qui nous viendrait de notre tradition linguistique selon laquelle nous écrivons de gauche à droite. On vous aura prévenus !

Plus d'informations à ce sujet :