L'apprentissage en Allemagne : état des lieux

Apprentissage en AllemagneConclu il y a deux ans, le nouveau Pacte pour l'apprentissage a plus que rempli ses promesses. Selon le ministère fédéral de l'Éducation et de la Recherche, les entreprises ont créé quelque 70 000 nouvelles places par an en 2011 et 2012, dépassant l'objectif fixé de 60 000.

Le nombre d'entreprises engagées a augmenté bien davantage que ce que prévoyait le Pacte. Il s'est accru de près de 44 000 en 2011 et 42 000 en 2012, alors que l'objectif était de 30 000. Au 30 septembre 2012, il restait ainsi plus de 33 000 places d'apprentissage vacantes pour seulement 15 700 candidats malheureux.

Valoriser le potentiel de chaque jeune

À la clé de ce succès figure un faisceau de mesures ciblées et convergentes.

Ainsi, la première des priorités était d'exploiter le potentiel de chaque jeune et de prévenir les échecs. Pour cela, des « chaînes de formation jusqu'au diplôme » ont été mises en place. L'examen du potentiel, l'orientation professionnelle et l'accompagnement ont été organisés et articulés de manière systématique. Résultat : les jeunes en difficulté peuvent désormais être repérés et aidés par un accompagnateur jusqu'à l'issue de leur formation.

Par ailleurs, des mesures ciblées ont été mises en œuvre pour attirer les publics les plus fragiles vers la formation. Cela a concerné, en particulier, les jeunes issus de l'immigration, qui étaient beaucoup moins nombreux que la moyenne à entreprendre une formation en apprentissage, malgré les débouchés.

Parfois, il est cependant trop tard pour prévenir. Il faut « réparer » les erreurs de parcours. Le nouveau Pacte pour l'apprentissage a ainsi mis en œuvre, avec succès, une stratégie visant à relancer les candidats malheureux à l'obtention d'une place d'apprentissage. Par ce biais, leur nombre a été considérablement réduit.

Faciliter la rencontre entre candidats et entreprises

Enfin, le nouveau Pacte pour l'apprentissage a facilité la rencontre entre les jeunes et les entreprises. Une bourse des places d'apprentissage a été créée début 2012. L'accompagnement et l'orientation professionnelle précoce ont également été encouragés.

Aux yeux des signataires du Pacte, ces succès sont encourageants. Il convient toutefois de poursuivre ces efforts dans la durée. L'un des enjeux sera de mieux ajuster la demande des entreprises et le profil des candidats, cet appariement semblant devenir de plus en plus difficile dans certaines régions et certains secteurs. Des deux côtés, la flexibilité devrait être de mise.

Source : www.allemagne.diplo.de