Combien coûte un salarié travaillant en Allemagne ? Quelles sont les charges sociales pour l’employeur ?

Droit salarié entreprise française en AllemagneVous êtes une Société française et vous souhaitez embaucher un salarié pour travailler en Allemagne. Un Salarié en France « coûte » t-il moins cher à un employeur en France qu'en Allemagne ?

Vous souhaitez démarrer une activité commerciale et vous ne disposez pas d'une implantation ou d'une succursale en Allemagne ? Quel que soit le droit applicable au contrat de travail, le montant du salaire sera librement négocié par les parties lors de l´embauche. Cependant pour connaître le coût total pour l´employeur, il faut connaître le montant des charges sociales à acquitter.

Le montant des charges sociales va dépendre du statut du salarié

  • si le salarié est rattaché au système de protection sociale française, les charges correspondront au montant des charges sociales françaises, soit en moyenne 42 % de charges patronales et 22 % de charges salariales (cas du détachement) ;
  • si le salarié est rattaché au système de protection sociale allemande, les charges correspondront au montant de charges sociales allemandes, soit en moyenne 19,5 % de charges patronales et 21 % de charges salariales (cas de l´expatriation ou de l'emploi d'un nouveau salarié en Allemagne).

L´expatriation est donc moins onéreuse pour l´employeur français.

Il faut toutefois noter que si la résidence fiscale du salarié est transférée en Allemagne, ce dernier devra s´acquitter de l´impôt sur le revenu en Allemagne et que dans ce cas, son impôt sur le revenu peut être supérieur qu'en France.

En Allemagne, l'imposition se faisant tout au long de l'année, l´impôt est prélevé tous les mois directement sur le salaire et versé par l'employeur au fisc allemand. Ainsi, le « net » perçu par le salarié est un net après prélèvement de l´impôt alors qu´en France on parlera de « net » avant impôt.

La base de négociation du salaire avant l´embauche doit donc prendre ses particularités en considération. En effet, pour un même salaire brut, le salarié ne percevra pas le même « net » selon qu´il est imposable en France ou en Allemagne. Une négociation claire permettra d´éviter toute discussion ultérieure avec le salarié au moment du versement de son 1er salaire.

Il est quasi impossible de faire une comparaison exacte des salaires français et allemand compte tenu de la multitude de critères à prendre en compte (ex : statut cadre o non cadre, situation familiale, lieu de la résidence fiscale, etc.). Toutefois à titre indicatif, la comparaison (en 2011) pour un salarié célibataire, sans enfant, de 35 ans, non cadre, n´étant pas pratiquant (c´est à dire, qu´il ne s´acquitte pas de l´impôt sur l´église de 8 % en Allemagne) serait la suivante :


France (cotisations sociales et impôt français)
Allemagne (cotisations sociales et impôt allemand)
Salaire brut
 45 000 €
 45 000 €
Charges sociales pour l'employeur
18 900 € (42%)
 8 775 € (19,5%)
Coût total pour l'employeur
 63 900 €
 53 755 €
Charges sociales pour le salarié
9 990 € (22%)
 9 450 € (21%)
Salaire avant impôts (salaire "net" français)
 35 100 €
 35 550 €
Impôt sur le revenu
 3 911 €
 8 725 €
Salaire avant impôts (=salaire "net" français)
 31 189 €
 26 250 €

Dr. Christophe Kühl
Avocat à la Cour
Rechtsanwalt


EPP & KÜHLEpp & Kühl
Worringer Str. 30 - 50668 Köln
T: +49 221 139 96960
F: +49 221 139 9696 69
www.avocat.de