Sept universités allemandes sur le chemin de l’élite

CIDAL Jeunes Allemands vers études supérieuresLa commission conjointe du Fonds scientifique allemand (DFG) et du Conseil scientifique allemand a retenu, mercredi 2 mars, les universités de Bochum, Brême, Mayence, Cologne, Tübingen, Dresde et l'université Humboldt de Berlin pour l'ultime étape de sélection de nouvelles universités d' « élite ». 25 écoles doctorales et 27 pôles de recherche ont également été qualifiés. Tous peuvent espérer bénéficier de l'enveloppe globale de 2,72 milliards d'euros allouée par l'État fédéral et les Länder dans le cadre de l'initiative pour l'excellence.

2,7 milliards d'euros de subventions sur cinq ans

Cette dernière a été lancée en 2006 pour renforcer le site universitaire et scientifique allemand. Forte de son succès, elle a été prorogée et étendue en 2009. Elle fonctionne sur le principe de l'émulation entre les universités, les écoles doctorales, les pôles de recherche et les projets d'établissement.

Au cours de la période initiale (2006-2012), l'initiative pour l'excellence a ainsi permis d'attribuer 1,9 milliard d'euros aux plus performants et aux plus convaincants d'entre eux. Neuf universités ont reçu le titre prestigieux d'universités d' « élite » (Aix-la-Chapelle, Berlin, Fribourg-en-Brisgau, Göttingen, Heidelberg, Karlsruhe, Constance ainsi que les deux universités de Munich).

En 2011, 65 établissements ont ainsi déposé pas moins de 227 projets. 22 ont posé leur candidature au titre d'université « d'élite ». La décision finale du jury sera annoncée à la mi-2012. Les universités, écoles doctorales et pôles de recherche retenus ont désormais jusqu'au 1er septembre 2011 pour présenter des dossiers détaillés, exposant leurs atouts et leurs ambitions.

Mutation du paysage universitaire

De fait, l'initiative pour l'excellence a donné un nouvel élan au site universitaire allemand. Les établissements ont joué le jeu de la concurrence et développé des projets nombreux, ambitieux et cohérents. Ce faisant, ils ont souvent affiné leur profil scientifique et pédagogique - qu'ils aient été retenus ou non par le jury. L'initiative pour l'excellence a notamment profité aux jeunes chercheurs. Elle a aussi contribué à renforcer l'ouverture internationale de l'enseignement supérieur allemand.

La ministre allemande de l'Éducation et de la Recherche, Annette Schavan, entend donc plus que jamais la promouvoir. « La connaissance est notre ressource, l'innovation notre capital. C'est pourquoi nous continuerons à soutenir la recherche de pointe de manière fiable », a-t-elle déclaré mercredi.

Plus d'informations : Bundesministerium für Bildung und Forschung

Voir l'article original sur le site du CIDAL : Sept universités allemandes sur le chemin de l'élite

© www.cidal.diplo.de