Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Travail en Allemagne : un marché qui attire les travailleu​rs européens

6 janvier 2012

Grecs, Espagnols, Italiens, Portugais : confrontés à des taux de chômage élevés dans leurs pays, ils sont de plus en plus nombreux à prendre le chemin de l'Allemagne pour trouver un emploi. Au premier semestre de 2011, l'Office fédéral des statistiques (destatis) a recensé une croissance de 29 % du nombre d'immigrants en provenance des autres pays de l'Union Européenne (UE) par rapport au premier semestre de 2010. Et cette hausse atteint 84,5 % pour les Grecs et 49 % pour les Espagnols. « L'accroissement de l'immigration en provenance des pays de l'UE particulièrement touchés par la crise de la dette est frappante », souligne destatis.

Au premier semestre, l'Allemagne a ainsi accueilli 8 900 Grecs, 7 300 Espagnols, ainsi que 13 900 Italiens (+ 22,5 %) et 3 800 Portugais (+ 21 %). Avec la levée des dernières barrières limitant l'accès au marché du travail, elle a également vu augmenter de 30 % le nombre de ressortissants de pays ayant adhéré à l'UE en 2004 (Pologne, Hongrie, Slovaquie etc.). Enfin, elle a accueilli 34 % de Roumains et de Bulgares de plus qu'au premier semestre 2010.

Pénurie de main-d'œuvre qualifiée

L'Allemagne a tout pour intéresser ces immigrants. Non seulement elle affiche l'un des taux de chômage les plus bas d'Europe (6,4 %), mais ses entreprises recherchent explicitement de la main-d'œuvre qualifiée sur fond de pénurie. Certes, la langue peut être un obstacle. Mais certaines entreprises ont un tel besoin de recruter des talents qu'elles paient des cours de langue ou apportent de l'aide pour la recherche d'un logement. L'Institut Goethe a d'ailleurs noté un net regain d'intérêt pour les cours d'allemand, et développé des cours adaptés aux immigrants en Europe du sud. Les professionnels les plus recherchés demeurent les ingénieurs et les personnels de santé.

Au total, l'Office fédéral des statistiques a constaté au premier semestre une hausse de 19 % du nombre de personnes venues s'installer en Allemagne (+ 68 000 par rapport au premier semestre de 2010). Sur ces 435 000 immigrants, 381 000 possédaient un passeport étranger. L'émigration étant stable, le solde migratoire est passé de 61 000 à 135 000, ce qui représente un bond de 122 %.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : Le marché du travail allemand attire les Européens du sud

© www.cidal.diplo.de