Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

L’impact des systèmes éducatifs sur les méthodes de travail - Regards croisés : France - Allemagne

5 décembre 2011

Vous travaillez en France et le comportement de vos collègues vous surprend ? Vous vous demandez souvent pourquoi vos collègues pensent et agissent différemment de vous ? Aussi, vous vous posiez la question selon laquelle vous, en tant qu'Allemand, vous êtes presque systématiquement "catalogués" comme une personne "structurée, disciplinée et organisée" ?

Connaissez-vous l'origine de ces différents comportements au travail ? Est-ce que l'éducation scolaire influence les méthodes de travail de la vie professionnelle ?

Valeurs transmises dès le plus jeune âge

Chaque culture se distingue par ses valeurs, ses coutumes, son mode de pensée et ses règles sociales. Ces valeurs nous sont transmises par notre système d'éducation dès le plus jeune âge. Nous apprenons à l'école à travailler d'une certaine façon ; plus tard, nous appliquons ces méthodes de travail dans notre vie professionnelle.

Notre article en allemand, Die erfolgreiche Integration in Frankreich, vous apporte des réponses concrètes sur la façon de penser et de se comporter au travail en France. En effet, comprendre les différences entre la culture allemande et française vous aidera à réussir votre intégration professionnelle.

Le système d'éducation français est assez particulier dans son fonctionnement. Il se caractérise par ses Grandes Ecoles (système élitiste) et les universités. Cependant, les universités françaises ne sont pas aussi réputées que les universités allemandes. Quant aux Grandes Ecoles, elles forment les élites en Economie, en Politique et en Administration. L'accès à ces écoles est très sélectif et se fait sur concours. La plus prestigieuse d'entre elles est l'Ecole Nationale d'Administration - l'E.N.A. - au sein de laquelle de nombreux hommes politiques (Présidents de la République et Ministres) ont été formés.

En revanche, en Allemagne, il n'y a pas d'écoles spécifiques pour les élites. Les universités - souvent de très bonne réputation - sont réparties dans tout le pays et sont accessibles à tous. Pour en savoir plus sur le système d'éducation français,Pour en savoir plus sur le système d'éducation français, vous pouvez consulter les liens suivants :

C'est donc dès l'éducation des plus jeunes que sont inculquées des valeurs bien différentes dans les deux pays : "l'esprit d'équipe" en Allemagne et "l'esprit plus individualiste" en France.

Le choc des systèmes éducatifs : "La culture plutôt communautaire allemande" contre "La culture plutôt individualiste française"

Le système scolaire est une étape importante dans le processus de socialisation. Il détermine la vision du monde de chacun, sa manière de penser et de se comporter. Souvent, la prise de conscience de sa propre façon de travailler et de penser se fait lorsque nous sommes amenés à travailler avec des personnes de cultures différentes. Nous remettons de ce fait en question notre propre comportement.

Le tableau* suivant reprend les principales différences entre le système éducatif allemand et français.

Les différences entre le système éducatif allemand et français

Les Allemands apprennent...
Les Français apprennent...
à développer un esprit de solidarité à développer un esprit combatif
à respecter les règles sans les contester à discuter les règles tout en respectant l'autorité
la critique constructive la critique constructive
à travailler sans pression à travailler sous pression
la planification détaillée et par étape la structuration synthétique des idées
à trouver une solution à trouver des solutions
à standardiser/uniformiser les tâches à conceptualiser
à convaincre par un argumentaire précis & détaillé et factuel à convaincre par à un exposé brillant (art oratoire)

© JPB Consulting : Breuer J. & de Bartha P., Deutsch-französisches Kooperationsmanagement, München, Becker, 1996, Band I

Les Français ont plutôt tendance à identifier les points clés d'un projet et à en définir les contours. Ils savent gérer les imprévus et en tirer parti, leur but étant de faire partie du cercle des élites.

Pour leur part, les Allemands considèrent plutôt tous les aspects d'un projet ou d'un problème, jusque dans les moindres détails, afin de planifier au mieux. Ils cherchent en quelque sorte à maîtriser ce qui pourrait se produire, à anticiper les actions afin d'éviter toute situation imprévisible. Ils aspirent aussi à la reconnaissance collective, très valorisante pour eux.

Attention aux généralités des caractéristiques

Ces caractéristiques étant souvent observées par les Français, elles ne s'appliquent bien entendu pas à tous les Allemands ni à l'ensemble des Français - attention aux généralités parfois trompeuses ! Il s'agit en effet d'une tendance culturelle, et non d'une réalité immuable. Il y a par exemple autant d'Allemands qui savent travailler sous pression et peuvent manquer d'esprit d'équipe que de Français qui travaillent de façon structurée et anticipent les différentes options possibles. Ce serait une grave erreur de catégoriser tous les Allemands et Français uniquement selon ces critères !

Lorsque deux méthodes de travail opposées se rencontrent : La pensée collective et la pensée plus individualiste

Le tableau* ci-dessous représente les valeurs transmises par chaque système éducatif que l'on retrouve dans le monde du travail.

Les valeurs transmises par chaques système éducatif

Le profil d'un égoïste communautaire (les Allemands)
Le profil d'un égoïste individuel (les Français)
Agis de telle sorte que la maxime de ta volonté puisse à tout moment être considérée comme une loi universelle. (Kant) Je pense donc je suis. (Descartes)
Etre fier de la performance du groupe : on recherche l'esprit d'équipe, on pense ensemble ; le "nous" passe avant le "je" Etre fier de sa propre performance : "penser à soi", sa contribution, ses idées, son argent
Penser au bien-être du groupe : les actions bénéficient à l'ensemble du groupe ou tout au moins ne lui nuisent pas Penser à son propre avantage : l'individu agit dans son intérêt propre
Un comportement formel : respect des règles, punition en cas d'infraction Un comportement informel : respect des règles en tant que directives ; chacun agit à sa façon. Faire comme les autres est un signe de manque de confiance en soi et de personnalité
Aspirer à être reconnu : les actions s'orientent vers le bénéfice et l'exigence ; reconnaissance des privilèges seulement quand ceux-ci sont mérités Faire tout pour être admiré : l'originalité, l'unicité et les privilèges sont des symboles de réussite sociale
Un sentiment de responsabilité sociale et une fonction de modèle : les intérêts sociaux se transforment en intérêts personnels La famille prend une place importante dans la vie de chacun : la famille protège et donne de la sécurité ; grande méfiance vis-à-vis d´étrangers dans un premier temps
Orientation extérieure : l'opinion publique compte beaucoup Orientation individuelle : on se forge sa propre opinion
Aspirer à la sécurité : le groupe fournit un sentiment de sécurité Aspirer à l´indépendance : la société ne doit pas se mêler des affaires de chacun
Calcul : compter sur l´autre est la base pour instaurer une relation de confiance Aspirer à l'élite : faire partie de l´élite d´une société est l'aspiration de beaucoup de Français
Matérialisme : plus on a de biens, plus on appartient à la classe sociale élevée Hédonisme : la joie et l'amusement passent d'abord

© JPB Consulting : Breuer J. & de Bartha P., Deutsch-französisches Kooperationsmanagement, München, Becker, 1996, Band I

Les traits évoqués ci-dessus s'adressent de façon générale et ne s'appliquent bien entendu pas à tous. Chaque individu a sa propre personnalité, qui se construit au fil des expériences personnelles et professionnelles. Toutefois, les connaître permet de mieux appréhender un environnement étranger, et par conséquent mieux réussir son intégration professionnelle dans le pays voisin.

Sur le même thème, vous trouverez les articles suivants (disponibles en allemand uniquement) :

  • Du malentendu au conflit dans un contexte franco-allemand : l'importance de la communication au travail.

Chaque culture a ses spécificités en matière de communication. Bien souvent, cet aspect est sous-estimé et conduit inutilement à des malentendus. Cet article met en lumière la façon dont les Allemands et les Français communiquent, afin de mieux les comprendre et faciliter votre intégration professionnelle en France.

  • France - Allemagne: le Management est-il si différent ?

La façon de diriger ou manager une équipe dépend également de la culture et varie d'un pays à l'autre. Si vous êtes un manager allemand en poste en France, il est important pour vous de connaître aussi bien les rouages du management français que les méthodes allemandes. Cette réflexion permettra de vous familiariser avec les 2 types de management.

Plus d'informations :


Sylvie Pache
Consultante franco-allemande