Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

L'excellence scientifique, fondement de la prospérité allemande

30. August 2011

Le Fonds scientifique allemand (DFG), principal organe de financement de la recherche outre-Rhin, célèbre cette année son soixantième anniversaire. Plus que jamais, il constitue aujourd'hui un pilier de l'édifice scientifique allemand, a déclaré la chancelière Angela Merkel à l'assemblée annuelle de l'organisation, qui s'est tenue à Berlin du 5 au 7 juillet.

Le DFG a pour principale mission de subventionner les meilleurs projets de recherche déployés dans l'enseignement supérieur et les instituts extra-universitaires. Il s'emploie en outre à promouvoir les jeunes chercheurs brillants et la coopération internationale. Or, l'excellence scientifique est la clef de la prospérité allemande, a souligné la chancelière. C'est pourquoi le gouvernement fédéral consacre un budget croissant à la recherche et au développement : Berlin a alloué près de 13 milliards d'euros à ces activités au titre de l'année 2011, un record.

Universités d'élite

L'Initiative pour l'excellence, en particulier, a conféré un nouvel élan à la recherche, a jugé Angela Merkel. Dans le cadre de ce programme coordonné par le DFG, neuf universités d'« élite » ont reçu 1,9 milliard d'euros pour concrétiser des projets très prometteurs. Une nouvelle enveloppe de 2,7 milliards d'euros est prévue pour la période 2013-2017. Par ailleurs, les organisations extra-universitaires voient leur budget augmenter de 5 % par an avec le Pacte pour la recherche et l'innovation.

L'Allemagne doit miser sur l'excellence universitaire pour continuer à disposer d'une main-d'œuvre hautement qualifiée, a affirmé la chancelière. Aussi le gouvernement fédéral a-t-il pris des mesures : grâce au Pacte pour l'enseignement supérieur, les universités allemandes pourront accueillir 335 000 étudiants supplémentaires d'ici à 2015 et les établissements pourront créer de nouveaux postes de professeur.

Le Fonds scientifique allemand regroupe la plupart des universités allemandes, ainsi que des instituts de recherche extra-universitaires, des associations scientifiques et des académies des sciences. En 2012, il disposera d'un budget de 1,7 milliard d'euros financé à 58 % par l'État fédéral et à 42 % par les Länder.

En savoir plus (en allemand) : Discours prononcé par la chancelière Angela Merkel devant l'assemblée générale du Fonds scientifique allemand

Voir l'article original sur le site du CIDAL : L'excellence scientifique, fondement de la prospérité allemande

© www.cidal.diplo.de