Connexion-Emploi

Le site emploi franco-allemand

Du malentendu au conflit en milieu franco-allemand : l’importance de la communication au travail

19. Januar 2012

Vous vous sentez souvent mal à l'aise au travail, voire frustré(e), quand vos collègues allemands discutent avec vous ? Pourquoi s'énervent-ils ou s'impatientent-ils quand ils vous parlent ? Le problème vient-il de vous ? Ou d'eux ? Comment une telle attitude peut-elle s'expliquer ?

Chaque culture a son propre mode de communication. Cet aspect est souvent sous-estimé et mène inutilement à des malentendus. Dans cet article, nous comparons les modes de communication allemande et française, afin de faciliter la compréhension des uns envers les autres.

Les Allemands ont des difficultés à comprendre la manière équivoque dont s'expriment les Français. Nous parlons souvent de façon ambigüe et donnons l'impression de ne jamais tout dévoiler. Mais cela n'en ai rien.

Les Français sont habitués à ce que leurs interlocuteurs tirent d'eux-mêmes les bonnes conclusions et interprètent les choses correctement. La façon directe de s'exprimer des Allemands est souvent mal vue et mal interprétée du côté français. Nos voisins s'efforcent en effet d'être clairs envers leurs collègues afin qu'ils comprennent bien les informations données.

En revanche, le style de communication des Allemands apparaît "négatif" aux yeux des Français, car ils ne sont pas habitués à ce qu'on leur "serve toute l'information sur un plateau". Cela a tendance à énerver les Français...

Ces différences d'expression ont conduit à bien des malentendus et de mauvaises interprétations, car il est difficile, dans un tel contexte, de créer une relation de confiance.

"L'explicite allemand" vs. "l'implicite français"

Comme mentionné plus haut, les Allemands s'expriment de manière très explicite et partagent souvent avec leurs interlocuteurs les moindres détails, afin que le message soit bien compris par tous. Cette façon de communiquer n'est guère partagée par les Français. Pour eux, il s'agit de partager l'essentiel du message et de ne pas se perdre dans les détails, qu'ils jugent inutiles.

C'est en cela que les Français s'expriment de manière plus détournée, implicite. L'interlocuteur doit alors toujours replacer les informations (ou la discussion) dans leur contexte pour bien les interpréter. La manière d'échanger, en France, est souvent déroutante, voire frustrante, pour les Allemands, qui ont l'impression que leurs collègues français gardent une partie des informations pour eux.

Exemples de communication verbale et non-verbale

Le style explicite allemand
Le style implicite français
La communication  
Les Allemands laissent leurs interlocuteurs parler et attendent qu'ils aient terminé, pour pouvoir répondre. Cela montre le respect qu'ils leur portent et l'importance d'avoir toutes les informations pour bien comprendre la situation ou le problème.
Les Français, quant à eux, interrompent souvent leurs interlocuteurs - c'est culturel. Les Allemands apprécient peu ce genre de comportement qu'ils interprètent comme un manque de respect ou d'intérêt.
Les faux-amis  
Concours = faire faillite
≠ concours = concurrence
Se saluer entre collègues  

La poignée de main allemande

=> Signe de reconnaissance et de respect mutuel
=> Au travail, il est trop familier de se faire la bise ; on s‘exprime de façon plus formelle. Les collègues se saluent souvent en disant : "Bonjour Monsieur Müller, bonjour Madame Schmidt !".

≠ "La bise française" => la poignée de main met de la distance et est un signe de hiérarchie.

≠ En France, on s'adresse à ses collègues de façon moins formelle : "Bonjour Monsieur, bonjour Madame", ou encore par le prénom : "Bonjour Olivier, bonjour Nathalie".

Le langage du corps  
Les Allemands s'expriment peu par le langage du corps. Leur communication non-verbale est quasi inexistante.
Les Français parlent souvent avec les mains. Mais aux yeux des Allemands, cela peut sembler assez cocasse et peu professionnel.

Conseils pour mieux travailler et comprendre vos collègues allemands

Vous travaillez dans un environnement allemand et avez constaté ces différences d’attitudes? Vous souhaitez vous adaptez pour mieux comprendre vos collègues? Voici nos conseils :

  • Laissez vos collègues s’exprimer en détails sans les interrompre intempestivement
  • Répétez ce que votre collègue vous a dit pour être sûr que vous avez bien compris
  • Sachez que les Allemands ne sont pas habitués à ce qu’on leur délivre toutes les informations de façon synthétique.


Sylvie Pache
Consultante franco-allemande