Connexion-Emploi

Die führende deutsch-französische Jobbörse

Deutsch-französisches Doppelstudium: Erfahrungsberichte

3. November 2011

Ob Mathematik, Politikwissenschaft oder Architektur: In fast allen Studienfächern bietet die Deutsch-französische Hochschule binationale Doppelstudiengänge an. Studiert wird im Wechsel an den jeweiligen Partneruniversitäten, am Ende stehen zwei Abschlüsse. Erfahrungsberichte. TEXT: DÉBORAH BERLIOZ



Paris_Berlin_LogoParisBerlin (http://www.parisberlin.fr) est le seul newsmagazine qui vous informe chaque mois sur l'actualité franco-allemande dans les domaines suivants : politique, économie, mode de vie, culture, éducation, médias.




Thomas Lott : Cet Allemand de 26 ans est un francophile depuis l'âge de 14 ans, quand il a participé à un échange franco-allemand. Le choix de Mannheim pour ses études relevait de l'évidence. "D'abord, c'est l'université classique pour faire du commerce en Allemagne." Mais surtout, cette université propose un Master of Business Administration (MBA) en partenariat avec l'École supérieure de sciences économiques et commerciales (ESSEC) à Paris. Le côté binational est un plus pour travailler dans la finance, en raison "des fortes relations économiques entre la France et l'Allemagne". Thomas a terminé ses études l'an dernier. Après avoir tenté sa chance dans l'Hexagone où il avait fait de nombreux stages, le jeune homme s'est résigné à revenir dans son pays natal : "Les offres pour un premier emploi sont moins intéressantes en France", dit-il.


Martial Vantieghen : Martial (26) ist noch nicht mit dem Studium fertig, hat aber bereits einen Arbeitsplatz gefunden. Ab Oktober wird er als Ingenieur bei Rhodia in Freiburg im Breisgau arbeiten. Martial stammt aus Belgien, hat lange mit seinen Eltern in Deutschland gewohnt. Nach seinem Bachelor in Mannheim entschied er sich für den deutsch-französischen Master in Chemietechnik im Zusammenarbeit mit der École Nationale Supérieure des Industries Chimiques in Nancy. Seiner Meinung nach ist dieser Master ein „Plus auf dem Lebenslauf, da er Anpassungsfähigkeit beweist". Zusätzlich seien die deutschen und französischen Lernmethoden ergänzend. Die erste sei sehr „theoretisch" und die zweite mehr „managementorientiert". Und vor allem „suchen viele Unternehmen im Rheintal deutsch-französische Ingenieure".


Meta Maria Valiusaityte : Meta Maria, étudiante en histoire de l'art, ne reste jamais en place bien longtemps. Partie à Berlin après son bac, cette Lituanienne de 25 ans a également à son actif un stage à Florence et une année Erasmus en France. L'Hexagone lui a tellement plu qu'elle a décidé d'y rester en intégrant le double cursus de l'université d'Heidelberg et de l'école du Louvre à Paris. "On dit que pour l'histoire de l'art, la France et l'Allemagne sont les pays les plus importants en matière de recherche. Je voulais donc apprendre les deux méthodes." Ce fut aussi un enrichissement personnel : "J'ai mûri plus vite." Quand elle aura terminé son mémoire elle aimerait travailler dans un grand musée. "C'est un monde très international. Ma connaissance sur l'art et la scène culturelle des différents pays et ma maîtrise parfaite de six langues devraient être un atout."


TEXT: DÉBORAH BERLIOZ