Connexion-Emploi

Die führende deutsch-französische Jobbörse

CV allemand : peut-on indiquer ses centres d’intérêts et hobbys ?

Chacun a des hobbys : lire, courir, cuisiner, etc. Depuis peu, se sont ajoutés à la liste de nouveaux passe-temps tels que skyper, bloguer ou faire des vidéos sur YouTube. Mais ces nouvelles passions ont-elles leur place dans le CV allemand ?

Suivant une étude de Karrierebibel auprès de recruteurs et employeurs allemand, 82 % de ces derniers estiment que oui, elles ont leur place dans le CV allemand. Les managers apprécient en effet de voir que les candidats s'intéressent au côté social qu'ont ses plateforme. Le fait qu'un candidat ait mentionné un hobby n'influence en rien le processus de recrutement. Toutefois, il est apprécié d'avoir une image complète du candidat en Allemagne.

Soyons honnêtes, tous les centres d'intérêt ne se valent pas. Certaines passions peuvent également provoquer un arrêt net du processus de recrutement. Bien sûr, rien n'oblige d'indiquer ses hobbys dans son CV. Si toutefois vous les mentionnez, veillez à les indiquer à la fin du CV, et surtout à ne parler que de ceux qui apportent effectivement quelque chose par rapport à votre personnalité et qui complètent l'image de candidat que vous souhaitez donner au recruteur. Parmi les hobbys types, on compte : lire, courir, faire du vélo, nager, se promener, faire du cheval, écouter de la musique, faire de la randonnée, voyager. Tous sont très banals, rien de spectaculaire, mais rien de problématique non plus. En tout cas, ils sont plutôt ennuyeux.

Attention au retour de flamme

Un peu plus hors du commun, il y a les hobbys tels que : l'alpinisme, le saut en parachute, le plongée en eau profonde, le saut à l'élastique, la course à moto, etc. Ces activités-ci sont dangereuses et donnent à l'employeur l'impression que vous êtes à la recherche de sensations fortes en permanence. Cela représente un risque pour l'entreprise. Celui qui postule pour un emploi lambda en mentionnant les hobbys sus-cités doit pouvoir expliquer en quoi cet emploi ne sera pas ennuyeux pour lui.

Les activités qui posent encore plus de problèmes sont les activités passives : regarder la télé, aller au cinéma, faire des jeux vidéos. Bien sûr, il est possible de les pratiquer en équipe également et par conséquent de bénéficier de réflexions communes et de prises de recul, elles sont malgré tout une connotation plutôt négative pour les employeurs.

Préparez-vous aux éventuelles questions

Même de banales indications peuvent provoquer des situations imprévues lorsque le candidat est invité pour un entretien et que lui sont posées des questions concrètes concernant son activité : quel est le dernier livre qu'il a lu, combien de kilomètres il court, en combien de temps, où a-t-il effectué son dernier voyage. Celui qui n'est pas capable de répondre à ces questions fera mauvaise impression. De la même façon, celui qui saura répondre, mais racontera ses aventures alcoolisées à Majorque ne fera pas bonne impression non plus.

Dans l'idéal, votre interlocuteur aura les mêmes centres d'intérêts que vous. Cela vous permettra de vous sentir à l'aise. Les similitudes rapprocent et rendent sympathiques. Cependant, ne vous aventurez dans une telle discussion que si vous partagez vraiment ces passe-temps. Si le recruteur se rend compte que votre plus bel exploit en matière de plongée était en réalité de descendre dans un étang avec un tuba, son enthousiasme retombera comme un soufflé.

À propos d'enthousiasme, ne vous enflammez pas en parlant de vos centres d'intérêt. Un candidat qui se montre plus enthousiaste pour parler de ses activités que de son futur job n'est pas intéressant pour l'entreprise. Vous pouvez montrer votre passion, mais redirigez ensuite rapidement la discussion sur le poste à occuper.

Les centres d'intérêts sont des symboles

Finalement, ce qui intéresse l'employeur, c'est de comprendre ce qui vous intéresse dans l'activité que vous pratiquez, ce que vous en tirez - et surtout quelles conséquences elle a sur votre personnalité.
Cuisiner est un classique en la matière. Cela montre que vous êtes sociable (vous cuisinez pour des amis), que vous êtes ouvert (vous essayez de nouvelles recettes) et que vous êtes créatif. Des activités comme la cuisine donne à l'employeur un panel de traits de caractères différents. C'est également le cas de beaucoup de sports tels que le football, le volleyball ou le hockey qui sont des indicateurs de l'esprit d'équipe, contrairement au tennis, qui est plutôt une preuve d'individualisme. 

Les recruteurs s'intéressent encore davantage pour les engagements extra-professionnels et associatifs. Ces activités démontrent que le candidat n'est pas opportuniste, mais qu'il agit selon ses convictions et qu'il oeuvre pour la communauté. Le bénévolat offre également beaucoup de possibilités pour se former et se développer.

Centres d'intérêts dans un CV allemand : les règles de base

  • Moins il y en a, mieux c'est. N'essayez pas de relater toutes les facettes de votre personnalité à travers des activités extra-professionnelles. Concentrez-vous sur celles qui sont vraiment importantes et ne mentionnez que 4 hobbys maximum. 
  • En accord avec le poste. Choisissez les hobbys qui apportent quelque chose par rapport au poste : un téléopérateur qui a un podcast, un chef de projet qui dirige une chorale etc...
  • Montrez vos réussites. Surtout si vous avez atteints des objectifs intéressants à travers votre activité, n'hésitez pas à le mentionner brièvement entre parenthèses.
  • Attention pour les sports extrêmes. Ne mentionnez ces activités que selon les professions. Les activités à risque sont particulièrement peu appréciées pour des postes de contrôleur de gestion, de manager qualité, chargé de sécurité ou cadre avec une responsabilité budgetaire importante. 
  • Ne dites que la vérité. Lorsque vous mentionnez vos hobbys, il est question de dire ce que vous aimez faire dans votre temps libre et ce pour quoi vous vous intéressez actuellement. Il ne s'agit pas de parler de ce que vous aimiez faire il y a trois ans.
  • Si vous hésitez, laissez-le de côté. Si vous n'êtes pas sûr de l'impact de l'une ou l'autre des activités, laissez-la de côté. Il n'est pas obligatoire de mentionner de centres d'intérêts. Il vous sera possible de préciser votre personnalité lors de l'entretien dans tous les cas.

Pour que les hobbys apportent réellement quelque chose à votre CV, il faut qu'ils montrent que vous êtes une personne active et engagée : engagement caritatif, esprit d'équipe, forme physique, etc sont des atouts. Mais il ne faut pas exagérer ou extrapoler certaines activités. La plupart du temps, être juste un peu plus intéressant que la moyenne suffit amplement.

Voici un site de modèles de CV allemand en ligne qui permettra aux débutants de réaliser rapidement un CV pour postuler en Allemagne : lebenslauf.com

Plus d'informations :