BMW à la pointe de l'innovation

CIDAL BMWLe constructeur bavarois BMW investit 400 millions d'euros pour agrandir son usine de Leipzig afin d'y produire des véhicules électriques en série à partir de 2013. La chancelière Angela Merkel a donné, vendredi, le coup d'envoi symbolique des travaux d'extension. Le projet devrait générer quelque 800 emplois nouveaux. Plus que jamais, l'innovation est la clé d'une croissance durable, a souligné Mme Merkel.

400 millions d'euros pour produire un véhicule électrique

L'usine BMW de Leipzig fabriquera un véhicule doté d'une carrosserie en fibre de carbone. Le "Megacity Vehicle", c'est son nom, compensera ainsi par la légèreté de sa structure le poids important de ses batteries, traditionnel problème posé par les véhicules électriques. La fibre de carbone proviendra du lac Moses, aux États-Unis. Elle sera travaillée à Wackersdorf, en Bavière. L'assemblage des pièces et des composants se déroulera ensuite non loin de là, à Landshut.

Ce projet d'extension confirme la bonne santé affichée par BMW. Porté par la demande asiatique et américaine, le constructeur allemand a annoncé la semaine dernière un résultat record au troisième trimestre. Son chiffre d'affaires a bondi de 20 % entre janvier et septembre. Son PDG, Norbert Reithofer, espère écouler plus de 1,4 million de voitures en 2010.

Pérenniser la croissance grâce à l'innovation

Mais l'agrandissement de l'usine BMW de Leipzig incarne également l'importance accordée par les industriels allemands à l'innovation. Une tendance, que la chancelière a appelé à suivre pour pérenniser l'essor économique allemand. "Investir dans l'innovation et la recherche est de la plus grande importance. Le gouvernement fédéral continuera d'en faire une priorité de son action au cours des prochaines années". Car "la fiabilité et la croissance des dépenses de recherche conditionnent la capacité de l'Allemagne à conserver sa place de nation exportatrice dans le monde et à préserver la prospérité de ses citoyens", a-t-elle souligné, samedi, dans un message vidéo.

Mme Merkel juge notamment qu'il est crucial pour l'Allemagne d'investir dans plusieurs domaines : les énergies renouvelables, le réseau à haut débit, le réseau de lignes à haute tension, mais aussi les infrastructures ferroviaires et routières.

Mais le développement de la voiture électrique fait également partie de ses priorités. Le gouvernement allemand le soutient ainsi avec un objectif ambitieux : mettre sur le marché un million de véhicules électriques d'ici à 2020. "Si nous voulons que tous prennent part à la prospérité de cette planète, il nous faut ouvrir de nouvelles voies. Cela ne signifie pas diminuer notre croissance, réduire notre prospérité mais produire de manière plus durable", a-t-elle justifié à Leipzig. L'électromobilité est donc un domaine essentiel pour l'avenir. En outre, la développer ne profite pas seulement à l'automobile, mais aussi à d'autres secteurs comme la chimie, l'énergie et la formation.

Record de distance pour un véhicule électrique

Dans cette course à l'innovation, l'Allemagne semble bien partie. Tout récemment, un véhicule allemand a battu le record mondial de distance sans recharge des batteries. Il a parcouru 600 kilomètres.

En savoir plus :

Voir l'article original sur le site du CIDAL : BMW à la pointe de l'innovation

© www.cidal.diplo.de