Vaut-il mieux être demandeur d’emploi en France ou en Allemagne ?

Etre demandeur d’emploi en France ou en AllemagneSelon une étude réalisée par l'Inspection générale des finances française et rendue publique le 12 mars 2011, les effectifs du service public de l'emploi par rapport au nombre de chômeurs sont deux fois moins importants en France qu'en Allemagne.

Ainsi, pour 100.000 chômeurs au sens du Bureau International du Travail (BIT), la France ne recense que 215 agents travaillant pour son service à l'emploi, contre 420 pour 100.000 en Allemagne. Le chiffre français est d'autant plus faible en sachant qu'il inclut l'ensemble des effectifs de Pôle Emploi et des autres structures publiques chargées du service à l'emploi. En prenant en compte le nombre total de demandeurs d'emploi recensé par les statistiques nationales, l'écart se creuse encore davantage avec un effectif de 150 employés en France contre 377 en Allemagne.

Impossible toutefois d'affirmer qu'il vaut mieux être demandeur d'emploi dans l'un de ces deux pays en particulier, y compris en excluant les spécificités propres au marché local du travail, notamment le taux de chômage allemand situé sous la barre des 8% depuis mars 2011. En effet, si les moyens humains mis en place par les pouvoirs publics français pour aider les chômeurs à retrouver du travail sont moindres comparés à l'Allemagne, le montant de l'indemnisation chômage française est bien plus importante qu'outre-Rhin.

En tout le rapport compare la répartition des effectifs pour l'emploi en fonction de 4 types de services : l'accueil, l'indemnisation, l'accompagnement du demandeur d'emploi et enfin les services aux employeurs. C'est dans ce dernier domaine que la France s'en sort le mieux avec 10% de son personnel dédié aux relations avec les employeurs contre 4% outre-Rhin. Les agents allemands se consacrent davantage aux missions d'accueil (13% des effectifs) et d'indemnisation des chômeurs (23%), contre 10% et 14% respectivement pour leurs collègues français.

Informations supplémentaires sur l'indemnisation chômage en France et en Allemagne :

Sources :