Mobilité en Allemagne : vers une carte européenne des qualifications professionnelles

CIDAL Carte européenne des qualifications professionnellesElle devrait faciliter la mobilité des professionnels au sein de l'Union européenne (UE), tout en rassurant les futurs employeurs. Une carte européenne des qualifications professionnelles est en passe de voir le jour. La commission du marché intérieur du Parlement européen vient d'approuver, après de longues discussions, la modernisation en ce sens de la directive sur la reconnaissance des qualifications professionnelles.

Délivrée par le pays d'origine, la carte sera une sorte de certificat électronique permettant d'éviter les procédures de déclaration actuellement nécessaires pour faire reconnaître des qualifications acquises dans d'autres pays de l'UE.

Chacun pourra ainsi aller exercer sa profession plus facilement dans un autre pays. De leur côté, les employeurs en quête de main-d'œuvre qualifiée pourront recruter des professionnels certifiés plus rapidement, en toute sécurité, et sans pâtir de lenteurs bureaucratiques.

La longueur des discussions s'explique en partie par la définition des exigences professionnelles certifiées par la future carte électronique. À quel niveau les fixer dans un univers professionnel toujours plus exigeant ?

Parmi les professions concernées figuraient ainsi le métier d'infirmière. Les discusssions entre le Parlement et les États membres ont abouti à un compromis qui prévoit que le baccalauréat ne sera pas nécessaire pour entreprendre une formation d'infirmière. En Allemagne, par exemple, les dix années de formation secondaire exigées pour s'inscrire en formation suffiront toujours à l'avenir.

© CIDAL