L'utilisation de la voiture des deux côtés du Rhin vue par une entreprise allemande

PB Entreprise allemamde SixtInterview avec Jean-Philippe Doyen, président de la société de location de voitures Sixt France. TEXTE : SOPHIA ANDREOTTI


Paris_Berlin_LogoParisBerlin (http://www.parisberlin.fr) est le seul newsmagazine qui vous informe chaque mois sur l'actualité franco-allemande dans les domaines suivants : politique, économie, mode de vie, culture, éducation, médias.


Quelles sont les différences entre les deux marchés, français et allemand ?

Il faut préciser que la France et l'Allemagne sont les deux plus gros marchés européens de la location de voitures. Ils représentent chacun plus de deux milliards d'euros de chiffres d'affaires, près de trois milliards en France. On constate en effet des différences. D'une part, la France reste l'une des premières destinations touristiques au monde. La part d'activités liées au tourisme, notamment durant l'été, est plus importante en France. Ensuite, les Allemands louent en moyenne des véhicules plus gros que les Français, qui se contentent de la catégorie économique. Une spécificité certainement liée aux différences entre les deux marchés automobiles. Les Allemands ont une tradition de construction de véhicules premium, les constructeurs français excellant plutôt dans les véhicules de petite taille, économiques et peu consommateurs en carburant.

Avez-vous constaté une évolution dans les besoins des consommateurs ?

Pour ses déplacements en voiture, le grand public abandonne de plus en plus la culture de la propriété au profit de la notion d'usage. On le voit dans les agglomérations, les habitants disposent désormais d'un large éventail de solutions de mobilité. L'autopartage en fait partie. Avec le renchérissement des places de parkings, le coût de l'assurance, l'intérêt économique à posséder sa propre voiture diminue. C'est une tendance de fond qu'on remarque dans d'autres domaines d'activité. Au lieu d'acheter un CD, on s'abonne à Deezer pour écouter de la musique en toute liberté. Par ailleurs, nos clients ont besoin de voitures différentes à différents moments de l'année : une familiale pour emmener sa petite tribu en vacances, un cabriolet pour un week-end en amoureux, un utilitaire pour déménager...

Comment vous adaptez-vous ?

Nous sommes le plus gros "autopartageur" d'Allemagne avec le produit Drive-Now, un joint-venture entre BMW et Sixt. On dénombre 150 000 membres abonnés. L'usager localise un véhicule sur Internet et peut se garer partout en ville. Drive-Now négocie un forfait parking à l'année avec l'agglomération. En France, nous sommes en pourparlers avec des municipalités et le système devrait bientôt voir le jour.

TEXTE : SOPHIA ANDREOTTI