Lichtblick: Ma centrale à moi

ParisBerlin_Centrale_ElecLe fournisseur d'électricité écologique Lichtblick commercialise à partir de 2010 des centrales électriques privatives équipées de moteurs à gaz naturel de Volkswagen. Lichtblick voit l'avenir en grand et compte mettre 100 000 mini centrales en réseau pour produire autant d'électricité qu'une centrale nucléaire. Enquête à Hambourg. TEXTE : ANNE MAILLIET


ParisBerlin_logoParisBerlin (http://www.parisberlin.fr) est le seul newsmagazine qui vous informe chaque mois sur l'actualité franco-allemande dans les domaines suivants : politique, économie, mode de vie, culture, éducation, médias.


Il faut tendre l'oreille pour entendre le ronronnement qui provient de la cave de Tim Laufer. "Vous entendez, la centrale tourne à plein pot en ce moment-même", s'exclame- t-il. "Lichtblick est en train de produire de l'électricité avec ma centrale !"

Tim Laufer est propriétaire dans un quartier tranquille de Hambourg. Depuis trois ans, il restaure une ancienne laverie qu'il a achetée pour une bouchée de pain. Les murs ont été refaits avec du torchis écologique, les fenêtres et la charpente isolées pour optimiser les économies énergétiques, mais ce dont Tim est le plus fier, c'est de sa mini centrale électrique. Sa maison est équipée de cette centrale domestique depuis un an, date à laquelle il s'est proposé pour participer à un projet pilote du fournisseur d'électricité écologique Lichtblick. Un projet intitulé "ZuHauseKraftwerk", "une centrale pour la maison" et qui inaugure une nouvelle ère dans la production d'énergie privative.

Un taux d'efficacité énergétique de 90 %

Car la centrale de Tim produit l'eau chaude et le chauffage dont il a besoin, mais elle produit aussi de l'électricité qui est injectée dans le réseau national par Lichtblick. Le mode de fonctionnement est élémentaire. La centrale est constituée d'un moteur à gaz, qui consomme peu d'énergie, et d'un générateur. Lorsque le moteur tourne, l'énergie produite par le générateur est transformée en électricité et la chaleur dégagée est utilisée pour chauffer la maison.

Le taux d'efficacité énergétique de cette centrale est de plus de 90% et les économies ne sont pas négligeables : en un an, Tim a réduit sa facture de chauffage de moitié. "Je me chauffe à un prix bon marché, sans conséquence néfaste pour l'environnement", se réjouit Tim. L'idéal pour ce trentenaire qui a intégré les valeurs écologiques et les applique au quotidien. Plusieurs foyers hambourgeois ont participé à ce projet pilote concluant. Persuadé que le concept fait mouche, Lichtblick va commercialiser ces mini centrales équipées de moteurs à gaz Volkswagen dès 2010. D'abord à Hambourg, puis dans le reste du pays. Les particuliers intéressés paieront 5 000 euros pour l'installation de la centrale domestique et profi teront d'un tarif avantageux pour le chauffage ainsi que d'une prime pour l'électricité produite dans leur cave.

Produire autant d'électricité qu'une centrale

"L'idée c'est vraiment de permettre à nos clients de profiter d'un système peu polluant, effi cace et financièrement intéressant", explique Christian Friege, du comité de direction de Lichtblick, "mais aussi de produire à terme autant d'électricité qu'une centrale."

En injectant l'énergie produite par les particuliers dans le réseau national, Lichtblick, qui fournit déjà plus d'un demi-million d'Allemands en électricité issue des énergies renouvelables, souhaite s'imposer sur le marché allemand de l'électricité, dominé à ce jour par quatre grands groupes.

Le calcul est simple : en équipant 100 000 foyers allemands de centrales domestiques, Lichtblick pourrait produire autant d'électricité qu'une centrale nucléaire. Un pari fou, mais réalisable. En trois mois, plus de 28 000 clients potentiels se sont déjà manifestés. "La stratégie de marketing de Lichtblick a très bien fonctionné", confirme Claudia Kemfert, de l'institut de recherche en sciences économiques DIW à Berlin. "Ces centrales domestiques existent depuis un certain temps, mais les géants du secteur se gardent bien d'en faire la promotion. Avec ce projet, Lichtblick va apporter de la concurrence à un marché qui en a grandement besoin."

TEXTE : ANNE MAILLIET