Les entreprises allemandes prévoient d’embaucher massivement en 2011

CIDAL Embaucher massivement en 2011En Allemagne, la crise appartient au passé. Le marché de l'emploi, en particulier, affiche un dynamisme rare. Les grandes entreprises prévoient d'embaucher massivement en 2011. Même l'industrie, adepte du chômage partiel en 2009, annonce d'importants plans de créations d'emplois.

 

Le constructeur automobile Volkswagen prévoit ainsi d'embaucher, au cours des trois à cinq prochaines années, pas moins de 50 000 personnes, dont 5 000 à 6 000 en Allemagne. Siemens annonce, de son côté, 12 000 créations d'emplois, dont 3 000 en Allemagne. Quant à BMW et Daimler, ils n'annoncent pas de chiffres. Mais ils évoquent d'excellentes perspectives commerciales pour 2011.

Pénurie de main-d'œuvre qualifiée

"Les entreprises allemandes, dans leur majorité, ont bien surmonté la crise. Il y a longtemps que le climat n'avait pas été aussi bon. Et la plupart des secteurs ont raison de se projeter ainsi dans l'avenir", commente Michael Hüther, directeur de l'Institut de l'économie allemande de Cologne (IW), intérrogé par le quotidien Süddeutsche Zeitung (24/01/2011).

Selon les économistes, le nombre d'actifs devrait battre en 2011 le record de 41 millions enregistré en 2010. Avec une moyenne annuelle de 2,9 millions, le nombre de demandeurs d'emploi devrait, par ailleurs, s'installer durablement sous la barre symbolique des trois millions. Au point que la main-d'œuvre qualifiée est devenue une denrée rare : les entreprises s'arrachent désormais chimistes, informaticiens, ingénieurs, mais aussi diplômés en sciences, en médecine ou en économie.

Le problème est tel que l'Agence fédérale pour l'emploi vient de présenter un programme pour remédier à la pénurie de main-d'œuvre qualifiée. Parmi les options retenues figurent la féminisation accrue du marché du travail, le recours à des collaborateurs étrangers, la réduction de l'échec scolaire et l'allongement de la durée du travail. "Il s'agit d'exploiter les potentialités en sommeil dans notre pays", explique Raimund Becker, responsable de l'Agence. Toutefois, il apparaît de plus en plus clairement que l'Allemagne ne pourra pas se passer de l'apport de l'immigration.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : Les entreprises allemandes prévoient d'embaucher massivement en 2011

© www.cidal.diplo.de