Les bonbons Haribo ont 90 ans

CIDAL Les bonbons Haribo ont 90 ansLe fameux « Ours d'or », emblème du confiseur allemand Haribo, a fêté ses 90 ans le 13 décembre... et pourtant, le minuscule ourson gélifié, né à Bonn en 1920, n'a pas pris une ride, à en croire les dizaines de milliers de fans qu'il compte toujours dans le monde entier. Mais que dire des autres produits phares de la marque ?

Fraises Tagada, cerises Big Hari, billes multicolores Dragibus, bonbons Car en sac au goût de réglisse, crocodiles Hari Croco au ventre de guimauve... qu'ils soient gélifiés, dragéifiés ou acidulés, la liste est longue de tous les bonbons Haribo, devenus de véritables icônes de la confiserie ! Difficile de résister...

D'autant que le confiseur, jamais à cours d'idées, ne cesse de se renouveler, lançant régulièrement de nouveaux produits sur le marché (Tagada Pink, Tri-bü et Dragoon Pik sont quelques-uns des petits derniers). Jouant comme souvent un rôle de précurseur, Haribo a par ailleurs abandonné les colorants de synthèse, en 2010, pour les remplacer par des colorants d'origine naturelle.

Mais si les bonbons Haribo ont très vite connu un succès international, nulle part autant qu'en Allemagne ils n'ont acquis le statut de produits cultes. Des générations de petits Allemands ont en effet grandi en dévorant des bonbons Haribo, ce qui les a rendus très exigeants quant au degré de perfection que doit avoir une confiserie en bouche : « Si des bonbons gélifiés sont trop mous lorsque vous mordez dedans, ce ne sont clairement pas des Haribo ! », est, par exemple, une assertion nationale... d'ailleurs pas totalement infondée. C'est que, comme celle de Coca-Cola, la recette des bonbons Haribo reste jalousement gardée...

Ce secret bien scellé fut l'une des clés du succès de cette petite entreprise familiale, qui compte aujourd'hui 6000 employés répartis sur quinze sites dans le monde, et dont le chiffre d'affaires est estimé à un montant compris entre 1,5 et 2 milliards d'euros. Ce qui fait de la marque non seulement le leader incontesté des sucreries gélifiées en Europe, mais aussi, selon elle, le numéro un mondial de la production de gommes aux fruits et de réglisses. Les produits Haribo ne sont-ils pas, désormais, livrés dans des endroits aussi reculés que le Groenland ou les Malouines ?

Et pourtant, rien ne laissait présager une telle « success story », lorsque, avec un sac de sucre et un chaudron de cuivre pour seul capital de départ, le confiseur allemand Hans Riegel mit au point pour la première fois, en décembre 1920, dans la buanderie de sa maison à Bonn, des petits « oursons dansants » en gomme gélifiée, appelés à devenir les célèbres « Ours d'or » HA-RI-BO (« HA » pour Hans, « RI » pour Riegel, « BO » pour Bonn). Reprise après la Seconde Guerre mondiale par ses deux fils, Hans et Paul, l'entreprise familiale ne cessa de croître, s'appuyant sur un slogan publicitaire resté inchangé : « Haribo macht Kinder froh, und Erwachsene ebenso » (« Haribo rend les enfants heureux, et les adultes aussi »). Faut-il préciser qu'il est connu par cœur de tous les Allemands, restés de grands enfants ?

Voir l'article original sur le site du CIDAL : Les bonbons Haribo ont 90 ans !

© www.cidal.diplo.de