Les Allemands partent à la retraite à 63 ans en moyenne

CIDAL Allemands retraite à 63 ansLes Allemands partent à la retraite de plus en plus tard. Selon une étude réalisée pour le compte du ministère allemand de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse, révélée mercredi par le quotidien "Sueddeutsche Zeitung", l'âge réel de la cessation d'activité a reculé de douze mois entre 2002 et 2008 pour s'établir à 63 ans. Les seniors sont, en outre, de plus en plus nombreux à privilégier un départ à la retraite progressif. Une fois pensionnés, ils veulent s'investir dans des activités d'utilité collective.

En Allemagne, l'âge légal de départ à la retraite sera progressivement relevé de 65 à 67 ans entre 2012 et 2029. Dans les faits, 33 % des Allemands étaient encore en activité au-delà de 60 ans en 2008, révèle l'étude. Mais les chiffres divergent sensiblement selon le sexe : près de 40 % des hommes travaillent encore passé la soixantaine, contre seulement 32 % des femmes de l'Ouest et 25 % des femmes de l'Est.

Cessation progressive d'activité

La tendance est à la cessation progressive d'activité. La transition en douceur via le travail à temps partiel concernait en 2008 un salarié sur dix âgé de 55 à 59 ans, et un sur quatre entre 60 et 64 ans.

Sur le plan financier, près de 60 % des seniors jugent leur situation bonne ou très bonne. Mais l'âge accroît les disparités sociales, note le quotidien "Sueddeutsche Zeitung". En outre, le nombre de ceux qui craignent d'avoir du mal à joindre les deux bouts augmente. Au total, près d'un tiers des Allemands redoute de voir son niveau de vie baisser une fois parvenu à l'âge de la retraite.

L'étude apporte, enfin, une bonne nouvelle : les seniors sont nombreux à souhaiter s'investir au service de la société. Près d'un tiers des citoyens âgés de 40 à 85 ans déclarent éprouver un fort besoin de s'engager dans le domaine social même si, bien souvent, ils ne savent pas comment s'y prendre. Qu'à cela ne tienne : la ministre de la Famille, Kristina Schröder, est décidée à les aider. Cette volonté de prendre "du temps pour exercer des responsabilités" est "un trésor que nous possédons", se félicite-t-elle. De jeunes retraités peuvent, par exemple, lire le journal à haute voix aux anciens. D'anciens charpentiers, de leur côté, peuvent construire des volières avec les enfants, tout en leur servant de modèles masculins.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : Les Allemands partent à la retraite à 63 ans en moyenne

© www.cidal.diplo.de