L'électromobilité, une chance pour le site Allemagne

CIDAL Electromobilité chance pour AllemagneUn million de véhicules électriques sur les routes allemandes en 2020 : c'est un objectif ambitieux. Mais comment y parvenir ? Depuis le mois de mai, le gouvernement allemand a chargé un groupe d'experts et d'acteurs du secteur d'y réfléchir en créant une "Plateforme nationale pour l'électromobilité" (NEP).

Dans son premier rapport d'étape, ce dernier estime que le développement de l'électromobilité recèle d'importantes opportunités pour la compétitivité de l'économie allemande. Mais il souligne que l'Allemagne doit "agir vite, dans la cohésion et de manière ciblée".

Vigoureuse concurrence

"L'analyse de la situation concurrentielle a montré que des pays comme la Chine, le Japon, la Corée, les États-Unis et la France avaient mis en place de manière précoce des programmes ambitieux afin de prendre une position de leader dans la compétition internationale", constate ainsi le rapport.

Dès lors, pour réaliser son ambition, l'Allemagne doit accélérer la coopération entre les industries, les branches et les secteurs économiques concernés. Seule une approche "systématique, orientée vers le marché et ouverte du point de vue technologique" lui permettra de réussir sur le marché mondial.

Pour les auteurs, l'Allemagne a fait un pas dans la bonne direction en promouvant de concert le développement des énergies renouvelables et celui de l'électromobilité. En effet, la motorisation électrique ne sera parfaitement efficace contre le réchauffement climatique que si le courant qui alimente les batteries des véhicules est issu de sources d'énergie renouvelables.

Pour être à la hauteur de son ambition, l'Allemagne doit cependant redoubler d'efforts, ajoutent les experts. Elle doit intensifier ses recherches et améliorer l'efficacité énergétique des véhicules. Elle doit aussi, et surtout, progresser dans le développement des batteries électriques.

Le rapport souligne, par ailleurs, l'aspect crucial des questions de standardisation et de normalisation dans le développement de la voiture électrique. L'interopérabilité entre les différents systèmes et technologies utilisés (prises de courant, stations de rechargement, systèmes de transmission des données) est essentielle car le consommateur ne se laissera convaincre que s'il se voit offrir un produit sûr et facile à utiliser.

Vastes opportunités

Le ministre allemand de l'Économie et de la Technologie, Rainer Brüderle, se veut confiant. Le rapport montre que l'Allemagne peut devenir un important producteur de véhicules électriques et un marché pilote dans le domaine de l'électromobilité. Cette dernière "fait émerger une nouvelle chaîne de valeur qui sort très largement du cadre de l'industrie automobile classique. C'est cette opportunité qu'il nous faut exploiter", a-t-il souligné.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : L'électromobilité, une chance pour le site Allemagne

© www.cidal.diplo.de