L'Allemagne reste en pointe dans le développement des énergies renouvelables

Développement des énergies renouvelables en AllemagneUn rapport publié cette semaine par le réseau politique REN21 sous le titre Re­new­ables Global Status Report 2011 confirme que la tendance mondiale est au développement des énergies renouvelables et que l'Allemagne jouit d'une position de leader dans ce secteur. Les énergies renouvelables continuent à gagner du terrain outre-Rhin, où elles ont représenté environ 16 % de la consommation finale d'énergie et près de 20 % de la consommation d'électricité en 2010.

« La contribution des énergies renouvelables à la production mondiale d'électricité est d'ores et déjà nettement supérieure à celle de l'énergie nucléaire », a commenté Jürgen Becker, secrétaire d'État au ministère fédéral de l'Environnement. « L'Allemagne a clairement pris position en amorçant un tournant énergétique. La transition [...] vers les énergies renouvelables est une chance, en particulier pour les générations futures. Elle constitue en outre un signal important en faveur des investissements dans l'innovation et le progrès technologique. »

« Le gouvernement fédéral soutient la montée en puissance des énergies renouvelables, qui favorise la croissance économique et l'apparition de nouveaux marchés dans le monde entier. Les pays émergents s'efforcent eux aussi de créer des conditions propices à leur développement », a renchéri Gudrun Kopp, secrétaire d'État parlementaire au ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement. « Ainsi, les États du G20 ont décidé de supprimer les subventions superflues octroyées à l'exploitation des combustibles fossiles pour promouvoir les énergies respectueuses de l'environnement. »

À l'échelon mondial, les investissements dans les énergies renouvelables ont augmenté d'un tiers pour atteindre 211 milliards de dollars (contre 160 milliards en 2009). La volonté politique (objectifs, subventions) reste déterminante en ce domaine. En 2010, au moins 191 États étaient dotés d'un programme national de promotion des énergies renouvelables (contre 55 en 2005). Les pays en développement et les pays émergents sont de plus en plus actifs en la matière.

C'est l'énergie éolienne qui a le plus progressé à l'échelle mondiale en 2010, suivie de l'hydroélectricité et de l'énergie solaire. Pour la première fois, l'Europe a plus renforcé ses capacités de production dans le photovoltaïque que dans l'éolien. Le développement de l'électricité solaire a été plus important en Allemagne que dans le monde entier l'année précédente ; la République fédérale est donc en pointe sur le segment des installations photovoltaïques reliées au réseau. En 2010, seule la Chine a investi davantage que l'Allemagne pour consolider ses capacités de production dans le domaine des énergies renouvelables. Les États-Unis sont arrivés en troisième position.

Le REN21 (Renewable Energy Policy Network for the 21st Century) est un réseau politique mondial créé en 2005 dans le sillage de la Conférence internationale de Bonn pour les énergies renouvelables, qui s'est déroulée en juin 2004. Il regroupe des États, des organisations internationales et des ONG, ainsi que des spécialistes de l'énergie, de l'environnement et du développement issus de l'économie, du secteur financier et de la société civile.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : L'Allemagne reste en pointe dans le développement des énergies renouvelables

© www.cidal.diplo.de