L’Allemagne continue à investir en France

CIDAL Allemagne continue à investir en FranceAvec 113 projets en 2012, l'Allemagne est à nouveau le deuxième investisseur direct créateur d'emplois en France, derrière les Etats-Unis (156 projets) et devant l'Italie (63 projets) et la Suisse (39 projets). Selon les données de l'AFII - Agence Française pour les Investissements Internationaux, les entreprises allemandes ont créé en 2012 près de 4 000 emplois en France. De manière générale, les investissements allemands ont cependant reculé de 6% par rapport à l'année précédente.

En 2012, l'Agence Française pour les Investissements Internationaux répertoriait 693 projets d'investissements en France au sein desquels plus de 29 000 emplois ont été créés ou préservés. Ces investissements allemands ont principalement été réalisés dans le secteur de la production : 42% du total des emplois créés se sont développés dans ce secteur.

Les investissements allemands représentent 16% des projets d'investissements étrangers en France. De ces 113 projets d'investissements, 33% sont attribués à la production industrielle, 30% au secteur des services et 10% à la logistique. La majorité des investissements ont été réalisés dans le secteur des machines et équipements, le secteur de la construction automobile, les technologies informatiques, l'énergie ainsi que le recyclage.

Les investissements allemands se concentrent sur la région Rhône-Alpes (22% du total des investissements allemands), l'Île-de-France (20%), ainsi que sur les régions frontalières de l'Alsace (17%) et de la Lorraine (10%).

En 2012, la présence allemande en France est estimée par la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d'Industrie et l'AFII à environ 2800 entreprises représentant 300 000 emplois. A la fin de l'année 2011, La Banque de France estimait le stock de capitaux allemands à 47,8 milliards d'euro.

© CIDAL