La BücherboXX ou BiblioboXX : une cabine téléphonique recyclée en Bibliothèque de rue

BücherboXX ou BiblioboXXElle a fait son apparition à Berlin en 2010. Depuis on la trouve dans les cours d'école, dans la rue mais aussi comme gardienne de mémoire devant la Station Grunewald de la S-Bahn. Cette dernière rappelle à travers les livres déposés et des rencontres littéraires la vie des Juifs sous le régime nazi, et leur déportation à partir de la Voie 17 de cette gare.

Dans le cadre de la décennie de la formation au développement durable de l'UN elle a même été primée par l'UNESCO allemande comme projet officiel de cette décennie.

Le principe : Dans le cadre des projets visant à promouvoir le développement durable dans la formation professionnelle, les vieilles cabines téléphoniques, récupérées des dépôts de la Deutsche Telekom par l'Institut pour le Développement Durable dans l'Education, le Travail et la Culture (INBAK), sont recyclées et aménagées comme mini-bibliothèques par des élèves des lycées professionnels. Sous le nom de BücherboXX ils leur attribuent une nouvelle fonction. Elles deviennent des bibliothèques de rue accessibles à tous. « Bouquiner au lieu de téléphoner » est leur nouvelle devise.

Une fois installées, élèves et professeurs ou voisins ont la possibilité d'y déposer un livre dont ils souhaitent se séparer, sans pour autant le jeter. Mais ils ont aussi la possibilité d'en prendre un autre pour le lire. Le banc en bois qui entoure la BücherboXX, installé par des élèves en menuiserie, invite à s'y installer pour prendre le temps de la lecture. Installée dans l'espace publique, la BücherboXX devient un lieu de rencontre et d'échange et, installée dans la cour de l'école, un excellent outil pédagogique. Professeurs et élèves peuvent se l'approprier, l'utiliser pour traiter différents thèmes en passant par des livres ou tout simplement s'installer sur le banc pour passer la récré avec un livre à la main.

La Maison de l'Europe des Yvelines, à l'initiative du projet en France, a su gagner comme partenaires côté entreprise France-Télécom Orange et Suez-Environnement, tous les deux déjà très engagés dans le développement durable. Orange dont les cabines téléphoniques vont petit à petit disparaître de nos paysages chassées par la téléphonie mobile, est ravie de pouvoir offrir une nouvelle vie à ses vieilles cabines. Côté éducation et formation l'Académie de Versailles y a tout de suite reconnu un moyen pédagogique à facettes multiples. Pour la Direction académique à la formation professionnelle initiale et continue (DAFPIC) le recyclage de la cabine est un moyen concret de former élèves comme professeurs aux exigences du développement durable. La Direction Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération (DAREIC) a, quant à elle, identifié le projet fini comme un outil pédagogique original.

Pour la Maison de l'Europe des Yvelines et INBAK, le 50ème anniversaire du Traité de l'Elysée présentait une excellente occasion d'en faire un projet franco-allemand. Ainsi le 29 novembre l'échange des deux cabines téléphoniques française et allemande au lycée des Métiers Adrienne Bolland à Poissy-sur-Seine a marqué le lancement du projet BücherboXX-BiblioboXX. L'échange s'est fait en présence des partenaires allemands et français et de deux élèves de la Marcel-Breuer-Schule de Berlin, partenaire allemand du lycée Adrienne Bolland dans ce projet.

Une fois transformée en BücherboXX par les élèves de la Hans-Böckler-Schule de Berlin et du lycée Jules Vernes de Guingamp, la cabine française sera officiellement inaugurée le 18 avril 2013 devant l'Ambassade de France à Berlin, mais avant de trouver sa place finale devant le Centre français de Berlin elle sera itinérante. On la trouvera, par exemple devant la Maison de France sur le Kurfürstendamm ou devant l'Office franco-allemand pour la Jeunesse également partenaire de ce projet, mais aussi dans la cour d'un certain nombre d'établissements scolaires. Sa sœur allemande transformée en BiblioboXX sera installée dans la cours du Rectorat de l'Académie de Versailles ou elle sera inaugurée fin mai. Et comme son pendant hexagonal elle sera itinérante et prêtée aux établissements scolaires intéressés.

L'opérateur de téléphonie Orange a offert cinq cabines à la Maison de l'Europe des Yvelines qui en fera don aux établissements scolaires impliqués dans ce projet. Les cinq établissements de l'Académie de Versailles travailleront en tandem avec leurs partenaires allemands à la transformation des cabines. Grâce au partenariat des établissements avec le Secrétariat franco-allemand pour les jeunes en formation professionnelle, professeurs et élèves auront la possibilité de se rencontrer en France et en Allemagne.

Le recyclage de vieilles cabines téléphoniques, la formation pratique des jeunes aux besoins du futur et l'échange de livres au lieu de les détruire donneront un sens très concret au mot « durabilité ». Ainsi le recyclage permet de ménager nos ressources. Le learning by doing développera des aptitudes, et l'échange gratuit des livres permettra de transmettre un bien culturel précieux.

Il va de soi que les cinq cabines ne sont qu'un début. Des deux côtés du Rhin les commandes affluent déjà. Riches d'expérience d'une coopération bilatérale tous les partenaires du projet espèrent pouvoir ensuite le promouvoir au niveau européen.

Source : www.allemagne.diplo.de