Financer ses études en Allemagne : bourses, aides et soutiens divers

Financer ses études en AllemagneVous souhaitez entreprendre ou poursuivre vos études de l'autre côté du Rhin ? Voici un aperçu des soutiens financiers qui peuvent vous être proposés.

En Allemagne, le parcours universitaire se découpe en semestres et non en années comme c'est le cas en France. On parlera ainsi d'un étudiant en « troisième semestre » d'économie, et non d'un étudiant en « deuxième année ». Cette caractéristique explique que les frais d'inscription à l'université échoient avant chaque début de semestre. Le montant à régler peut varier de 250 à 500 € par semestre selon le Land et l'université concernée.

Pour être en mesure de financer vos études en Allemagne, diverses options s'offrent à vous : l'obtention d'une bourse, la souscription à un crédit, le recours aux petits boulots.

Les bourses de l'OFAJ et du DAAD

L'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et l'Office allemand d'échanges universitaires (DAAD) attribuent tous deux des bourses dans le cadre de diverses activités universitaires : échanges scientifiques entre doctorants, séjours de recherches, cotutelles de thèse entre la France et l'Allemagne, programmes d'échange (Erasmus, Leonardo), stages, cours de langues, cursus binationaux, lectorat, etc. Vous pouvez également vous renseigner auprès de la Stifterverband für die Deutsche Wissenschaft, fédération pour la science en Allemagne, qui regroupe plus de 300 fondations proposant des bourses.

Le BaföG

Équivalent du CROUS en Allemagne, le BaföG (financé par l'État) est attribué à de nombreux étudiants allemands. S'il s'agit d'un soutien financier particulièrement intéressant, il reste assez difficile à obtenir pour les étudiants étrangers. Les conditions pour être éligible au BaföG sont strictes : être né d'au moins un parent allemand ou être marié à une personne de nationalité allemande, être reconnu comme demandeur d'asyle (apatride ou réfugié), avoir l'un de ses parents ayant travaillé au moins trois ans en Allemagne au cours des six dernières années, avoir travaillé au moins cinq ans en Allemagne, être citoyen européen et avoir travaillé 6 mois en Allemagne avant le début des études.

Prêts étudiants : le KfW-Studienkredit

Si vous n'êtes pas éligible à une bourse étudiante, vous avez toujours la possibilité de souscrire à un crédit qui vous permettra de financer vos études. Plusieurs banques proposent le KfW-Studienkredit qui verse jusqu'à 1000 euros par mois jusqu'au quatorzième semestre d'études. Les taux d'intérêt varient selon l'établissement bancaire que vous choisissez. Vous pouvez généralement rembourser votre prêt au cours des dix années qui suivent votre sortie d'études.

Petits boulots

Le système des mini-jobs (450 euros par mois pour un maximum de 15 heures par semaine) convient assez bien aux étudiants. De nombreuses entreprises font appel aux mini-jobbers (boutiques, restauration, services à la personne). En tant qu'étudiant français, pensez également au baby-sitting et au soutien scolaire. L'option « centre d'appels » n'est pas non plus à exclure si vous souhaitez percevoir un revenu mensuel fixe lors de vos études. Sachez enfin que la plupart des universités disposent d'un service (Studentenwerk) qui peut vous guider dans votre recherche d'un job étudiant.

Informations supplémentaires sur les sites suivants : 

Liste des bourses politiques