Exportations et consommation dopent la croissance allemande

CIDAL Exportations et consommation allemandLes nuages de la crise ont définitivement quitté l'horizon : portée à la fois par les exportations et par la consommation, la croissance allemande pourrait atteindre 3 % en 2011, selon les prévisions de la Fédération des chambres de commerce et d'industrie allemandes (DIHK). « La reprise est assise sur deux piliers solides », s'est félicité, mercredi, le ministre allemand de l'Économie et de la Technologie, Rainer Brüderle.

« L'élan vient à la fois de l'intérieur et - plus que prévu - de l'extérieur », analyse Martin Wansleben, directeur général de la DIHK. Selon l'Office fédéral des statistiques (destatis), les exportations allemandes ont ainsi crû de 18,5 % en 2010, et les importations de 20 %. La balance du commerce extérieur allemand affichait l'an dernier un excédent de 154,3 milliards d'euros, contre 138,7 milliards en 2009.

Exportations en hausse de 18,5 %

Le commerce extérieur allemand est porté par la demande émanant des pays émergents. Les exportations vers les pays tiers ont augmenté de 26 % en 2010, et les importations de 24,7 %. Mais le commerce avec l'Europe a également progressé : les exportations allemandes ont augmenté de 14 % vers les pays de l'Union européenne (UE) et de 12,7 % vers les pays de la zone euro. Les importations se sont respectivement accrues de 17,5 % et de 16,7 %.

En 2011, les ventes à l'étranger devraient retrouver leur niveau d'avant la crise, prévoit Anton Börner, président de la Fédération allemande du commerce de gros, du commerce extérieur et des services (BGA). Selon un sondage réalisé par la DIHK auprès de 28 000 entreprises, 46 % des sociétés s'attendent ainsi à une hausse de leurs exportations cette année. Elles se heurtent toutefois à un handicap croissant : la pénurie de main-d'œuvre qualifiée.

Investissements

La bonne santé de l'économie allemande repose également sur le dynamisme de la demande intérieure. Les entreprises sont confiantes, relate M. Wansleben. « Elles investissent et embauchent ». En ce début d'année 2011, les projets d'investissement atteignent un niveau record, et les projets d'embauche se renforcent. La DIHK table ainsi sur 300 000 créations d'emplois cette année, et sur le reflux à 2,9 millions du nombre de demandeurs d'emploi. Ce dynamisme enclenche un cercle vertueux : le pouvoir d'achat augmente et les consommateurs prennent confiance.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : Exportations et consommation dopent la croissance allemande

© www.cidal.diplo.de