Données confidentielles : quelles informations ne doivent pas figurer sur le CV allemand ?

Données confidentielles sur CV allemand

À la recherche d'un emploi en Allemagne, vous devez rédiger votre CV en allemand mais ignorez encore la manière dont ce dernier doit se présenter ? Le CV allemand possède des caractéristiques qui lui sont propres. Plus long que le CV français, le Lebenslauf, se limitant rarement à une page, vous permettra de fournir au recruteur allemand un aperçu très détaillé de votre parcours professionnel. Attention toutefois à ne pas profiter de cet espace disponible pour inonder le chargé des ressources humaines d'informations peu pertinentes.

Tout comme le CV français, le Lebenslauf ne doit pas non plus se résumer à la compilation de vos diplômes et postes antérieurs. Il convient de mettre en évidence les projets sur lesquels vous avez travaillé et notamment ceux dont vous étiez responsable. Vous devez également préciser en quoi consistaient vos tâches et missions. N'omettez pas non plus de mentionner vos succès - un point indispensable qu'il est cependant bien souvent délicat de faire apparaître sur ledit document. En effet, on ne peut indiquer en toutes lettres que la société, grâce à nos compétences, a pu augmenter son chiffre d'affaires de trois millions ou bien économiser deux millions à la fin de l'année. Bien que de telles affirmations prouveraient incontestablement votre efficacité, il s'agit là de données qui doivent impérativement rester internes à l'entreprise. Mais quelles sont alors les informations qui sont communicables à l'employeur allemand et quelles sont celles qui ne doivent être divulguées sous aucun prétexte ?

Consultez l'article suivant sur le même thème : Comment chiffrer ses résultats commerciaux dans un CV allemand sans révéler de secrets d'entreprise ?

Se différencier des autres candidats allemands

Afin de vous différencier des autres candidats à l'embauche en Allemagne, il est important que vous inscriviez non seulement l'intitulé des postes que vous avez précédemment occupés mais également les compétences spécifiques que vous avez développées au cours de ces expériences. En consultant un CV, le DRH allemand ne souhaite pas uniquement lire que le candidat a accompli certaines tâches dans telle ou telle société : il veut comprendre la manière dont le postulant a travaillé et cherche à récolter autant d'informations qui lui permettront d'évaluer de manière plus concrète ce que le candidat pourrait apporter à l'entreprise.

Évidemment, il sera impossible aux candidats qui démarrent dans la vie active de fournir ce type de détails. Mais pour les plus expérimentés, un affichage judicieux et enrichi des activités passées peut se révéler très fructueux. Certaines informations doivent cependant rester secrètes. Votre ancien employeur ne serait certainement pas ravi de vous voir communiquer à la concurrence des données telles que :

  • Les chiffres d'affaires
  • Les investissements
  • Les budgets
  • Les économies

Le recruteur allemand lui-même n'apprécierait pas non plus forcément de constater que vous dévoilez sans peine ce genre de chiffres confidentiels. En effet, si vous agissez de la sorte avec lui, qu'est-ce qui l'empêchera de penser que vous pourriez procéder de manière identique avec un éventuel futur employeur de France ou d'outre-Rhin ?

Pas de montant en euros, préférez les pourcentages

Il existe un moyen de contourner cette difficulté lors d'un entretien en Allemagne : la mise en perspective. Évitez à tout prix de préciser que la société a pu économiser « deux millions », grâce au processus d'optimisation des coûts que vous avez mis en place. Indiquez plutôt qu'une « baisse de 25%» a pu être réalisée sur ces mêmes chiffres. Une réduction des coûts d'un quart est une réussite impressionnante qui parle d'elle-même. Vous n'avez pas besoin de révéler des données internes à votre ancienne entreprise pour convaincre le recruteur assis en face de vous.

On abandonne donc les chiffres au profit de mots-clés qu'on utilisera pour décrire nos succès passés : « Par la mise en place de ce processus, la vitesse d'écoulement des stocks a presque doublé...». Cette précision, certes un peu vague, vous permettra d'apparaître comme un candidat digne de confiance aux yeux du DRH.

Plus d'informations à ce sujet :