Recruter des ingénieurs en Allemagne : nos conseils pour attirer et fidéliser des candidats rares

Recruter des ingénieurs en AllemagneDepuis quelques années, les ingénieurs ayant suivi une bonne formation se font rares sur le marché du travail allemand. La reprise économique actuelle rend pour les entreprises allemandes encore plus difficile la recherche de nouveaux ingénieurs. Des études réalisées auprès de jeunes ingénieurs fraichement diplômés montrent qu'ils ont tendance à se tourner vers de grandes entreprises connues lors de leur recherche d'emploi.

Cette année encore, ce sont des entreprises riches en traditions telle que BMW, Porsche et Siemens qui ont été qualifiées comme étant les employeurs les plus appréciés des ingénieurs.

Pourtant, BMW n'est pas la seule entreprise à pouvoir recruter de jeunes talents. Pour définir une stratégie de recrutement en Allemagne en ciblant des candidats ingénieurs, nous avons interviewé Jérôme Lecot, Directeur Associé chez Eurojob-Consulting, Cabinet de recrutement franco-allemand. 

Jérôme Lecot : "Les entreprises en France maitrisent en général la recherche de candidats ingénieurs français pour des postes VIE en Allemagne. Cependant toute entreprise française récemment implantée en Allemagne doit développer une stratégie de recrutement pour atteindre une population de candidats ingénieurs allemands rares sur le marché.

Prendre contact tôt pour se faire connaitre

Jérôme Lecot Eurojob

D'après une étude de Karriere.de, moins de 4 ingénieurs sur 10 postulent auprès de l'employeur de leurs rêves, ou prévoient de le faire. En d'autres mots : les responsables des ressources humaines sont contactés en moyenne par moins de la moitié des candidats qui sont potentiellement intéressés.

Pourquoi ? Les jeunes ingénieurs craignent souvent de ne pouvoir justifier de suffisamment d'expérience professionnelle. Pourtant, près de la moitié des intérrogés ont déjà effectué un stage et près d'un quart avaient un job à temps partiel pendant leurs études grâce auquel ils ont pu mettre en pratique les connaissances théoriques acquises pendant leur cursus.

Pour Jérôme Lecot, le problème se trouve également ailleurs : "Les jeunes diplômés ayant étudié dans le domaine de l'ingénierie sont souvent plus timides en ce qui concerne la recherche d'emploi que leurs collègues des sciences économiques. Pour atteindre cette cible-là, il est conseillé de construire suffisamment tôt une relation avec eux, c'est-à-dire un ou deux ans avant la fin des études - par exemple avec des offres d'emploi ou de stage ciblées via connexion-emploi.com ou une présence à des salons de recrutement comme le salon emploi franco-allemand - Connecti - grâce auxquels une présence à Paris et Cologne est possible.

Laisser parler son portefeuille de produits

Lors de leur recherche d'emploi, rien n'attire plus les ingénieurs fraichement diplômés que la promesse de pouvoir travailler sur des produits intéressants. Ils veulent créer, développer avoir des missions intéressantes. Le choix de BMWPorsche et Siemens comme employeurs les plus appréciés reflète très bien cette tendance.

Et s'il n'est pas possible d'attirer en jouer sur cela ? Ce n'est pas une raison pour se laisser abattre, affirme Jérôme Lecot. L'important est de bien se préparer avant de se précipiter sur le marché des jeunes talents. Les produits et services d'une entreprise jouent un rôle clé lors du choix de l'emploi des jeunes ingénieurs. Les rendre intéressants et convaincants auprès de la potentielle relève est un passage obligatoire du recrutement de jeunes ingénieurs.

Cela se passe comme pour du marketing produit : il faut connaître la demande et y répondre avec des arguments convaincants pour mener la course. Et surtout, il ne faut oublier : ceux qui gagnent ne sont pas forcément ceux qui ont les meilleurs produits, mais ceux qui ont la meilleure stratégie de communication.

Attirer en combinant salaire, flexibilité et sécurité

Toute entreprise entreprise francaise récemment implantée sur le marché allemand  peut rencontrer des difficultés pour évaluer le salaire d'un ingénieur en Allemagne. (voir notre article sur les différences brut / net en Allemagne) En amont d'un recrutement par appproche directe, notre cabinet conseille les entreprises sur les niveaux de salaire sur le marché allemand.  N'hésitez pas à prendre contact avec notre spécialiste à l'aide du formulaire accessible ici.

L'objectif de carrière le plus important pour les jeunes ingénieurs en Allemagne est l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Au moins une personne sur deux souhaite que les heures supplémentaires soient payées ; des offres correspondantes sont très attendues. La possibilité d'avoir des horaires flexibles est aussi très appréciée - c'est le 4e critère le plus attractif, il ne devrait par conséquent pas manqué dans l'offre de l'employeur.

Mais pour les ingénieurs allemands, la flexibilité n'a d'importance que par rapport à la vie privée, pour leur carrière, ils préfèrent la sécurité : un emploi sûr est bien plus essentiel pour eux que pour leurs collègues des filières économiques.

Celui qui souhaite donner à une nouvelle recrue potentielle un sentiment d'avoir gagné le gros lot doit combiner des missions variées et intéressantes à la perspective d'avoir un emploi sur le long terme. Communiquez sur l'image positive qu'ont vos employés de vous en tant qu'employeur, sur ce que vous entrepenez pour fidéliser et impliquer vos employés et sur le faible taux de départs au sein de votre entreprise. Si c'est le cas, n'hésitez pas de mentionner que votre branche est en plein essor. 

N'hésitez pas à découvrir notre brochure candidats "Ingénieur en Allemagne" distribuée aux candidats participant au salon emploi franco-allemand Connecti.