L'économie allemande, toujours en pleine expansion

CIDAL Economie allemande en pleine expansionAprès six mois d'un essor particulièrement vigoureux, l'économie allemande a enregistré au troisième trimestre 2010 une croissance dynamique de 0,7 %, selon l'Office fédéral des statistiques. Elle profite à la fois de la bonne tenue des exportations et de la reprise de la demande intérieure, qui tend à s'établir comme le second pilier de la croissance.

Par rapport au troisième trimestre 2009, la création de richesses a ainsi progressé de 3,9 %. Les statisticiens ont, par ailleurs, révisé à la hausse les taux de croissance des deux premiers trimestres à + 0,6 % et + 2,3 %.

Optimisme

Les chiffres du troisième trimestre "confirment de manière impressionnante la projection que nous avons publiée à l'automne", s'est félicité le ministre allemand de l'Économie et de la Technologie, Rainer Brüderle. Berlin table, en effet, sur une croissance dynamique de 3,4 % en 2010 et de 2,2 % en 2011.

Le gouvernement n'est cependant pas le seul à se montrer optimiste. L'économie allemande semble en pleine expansion. Certains indicateurs atteignent des niveaux inédits depuis vingt ans. Elle affiche six trimestres consécutifs de hausse du produit intérieur brut (PIB). Et, selon les économistes du Conseil d'experts pour l'appréciation de l'évolution économique générale ("cinq sages"), elle aura rattrapé son niveau de création de richesses antérieur à la crise dès la fin de l'année 2011.

Essor de la demande intérieure

La flexibilité du marché du travail a apporté "une contribution décisive" à la sortie de crise et à l'augmentation de l'emploi, a commenté M. Brüderle. Ainsi, en un an, le nombre de personnes en activité a augmenté de 307.000 pour atteindre 40,7 millions.

Grâce aux réformes qu'elle a menées, l'Allemagne est plus compétitive que jamais. Mais elle ne délaisse pas pour autant sa demande intérieure. Ainsi, au troisième trimestre, les dépenses de consommation (État et ménages), les investissements d'équipement et le commerce extérieur ont apporté une égale contribution à la croissance, alors que cette dernière avait principalement reposé sur les exportations et les investissements au trimestre précédent.

Une étude de l'association Creditreform confirme cette évolution. Elle affirme que la croissance a aujourd'hui clairement atteint le marché domestique, et parle d'un "essor reposant sur une large base". La baisse du chômage et la stabilisation des revenus tendent à stimuler la consommation des ménages et, partant, l'activité du commerce de détail et des prestataires de services.

Voir l'article original sur le site du CIDAL : L'économie allemande, toujours en pleine expansion

© www.cidal.diplo.de