Vers la retraite à 69 ans en Allemagne ?

Retraite à 69 ans en AllemagneSelon une simulation réalisée par l'université de Bochum pour la Fondation Bertelsmann, une nouvelle vague de réformes serait nécessaire pour préserver le système de retraite allemand des effets du vieillissement. Ses auteurs émettent notamment l'idée controversée d'un report de l'âge de départ à la retraite jusqu'à 69 ans. Celui-ci est actuellement d'un peu plus de 65 ans, et doit augmenter jusqu'à 67 ans à l'horizon 2029.

Quand les générations du baby-boom prennent leur retraite

Selon les auteurs de l'étude, la cessation d'activité des générations nombreuses nées entre 1955 et 1970 va mettre en danger le financement du système de retraite allemand. La proportion de personnes de plus de 65 ans devrait ainsi passer de 30 % aujourd'hui à 49 % d'ici à 2030, et même à 63 % en 2060, prévoient-ils.

Dans ces conditions, il faudra faire passer le taux de cotisation à l'assurance vieillesse d'un peu moins de 19 % à 27,2 % en 2060 pour limiter la baisse des pensions. Même dans ce cas de figure, le taux de remplacement passera d'environ 50 % aujourd'hui à 41,2 % en 2060.

Controverses

L'idée de faire passer l'âge de départ à la retraite à 69 ans ne suscite cependant guère d'enthousiasme dans la classe politique. En effet, le report à 67 ans est déjà difficile à digérer pour la population.

En outre, les scientifiques ont émis une deuxième proposition, plus controversée encore : étendre le régime général aux indépendants et aux fonctionnaires et le transformer en une « assurance citoyenne ». Les transformations proposées « conduisent pour certains groupes sociaux à d'immenses surcroît de charges qui seraient difficiles à assumer », a fait savoir un porte-parole du ministère du Travail et des Affaires sociales.

Aux yeux de certains économistes, ces mesures ne seraient, en outre, que dilatoires. Car l'intégration de nouvelles catégories à ce régime d'assurance citoyenne créerait des droits nouveaux à long terme. Cela ne ferait donc que reporter le problème du financement, estiment-ils.

Source : www.allemagne.diplo.de