Berlin est un mythe et une marque

MD Berlin mythe et marqueAres Kalandides du réseau de créativité Create Berlin s'exprime sur le mythe artistique de la capitale allemande.

Ares Kalandides, né en 1965, est ­administrateur chez Create Berlin, urbaniste et expert en marketing d'implantation.

Monsieur Kalandides, pourquoi Berlin est-elle plus créative que les autres villes allemandes ?

Cela est dû au mélange particulier résultant du grand nombre de designers, des bonnes institutions de formation pour les métiers de création et des nombreux salons internationaux et expositions. Berlin est le mythe d'une ville internationale libre. À l'origine, il y a la chute du Mur. Soudain tout s'est mis à bouger, tous ceux qui arrivaient avaient l'impression que la créativité entrait en ébullition, que chacun pouvait y participer. C'est encore le cas aujourd'hui : chacun peut apporter sa contribution et s'épanouir.

Ces facteurs n'existent-ils pas également dans d'autres villes allemandes ?

Non. Pas avec une telle densité ni une telle dynamique. Hambourg est une ville créative mais il n'y a pas de manifestations telles que le salon de la mode Fashion Week ou Bread & Butter de Berlin.

En ce qui concerne la créativité, où se ­situe Berlin par rapport à des métropoles internationales telles que Londres ou New York ?

Ces villes, contrairement à Berlin, ont une forte concentration de capitaux. Berlin n'est pas un centre financier international. Mais il en résulte deux avantages pour la capitale allemande : pour les designers, la vie y est moins chère que dans ces deux villes - c'est pourquoi de nombreux créateurs étrangers viennent s'installer à Berlin. Et ces villes sont déjà trop établies ; il leur manque la légèreté, l'avant-garde - ­contrairement à Berlin.

Create Berlin, votre réseau de la communauté du design berlinoise, organise de nombreuses expositions à l'étranger. Quel intérêt, dans le monde entier, ­prête-t-on à la ville créative de Berlin ?

Le nom de Berlin est une marque, un plus pour chaque produit. Dès que, à n'importe quel salon, le nom de la ville apparaît, le public afflue. Toutefois, on ressent beaucoup moins cet effet à New York qu'en Europe ou au Japon.

Voir l'article original sur le site du Magazine-Deutschland : Berlin est un mythe et une marque

© www.magazine-deutschland.de